Ouest-de-l’Île
15:00 18 janvier 2021 | mise à jour le: 18 janvier 2021 à 14:05 temps de lecture: 4 minutes

Nouvelle configuration remise en question pour le pont de l’Île-aux-Tourtes

Nouvelle configuration remise en question pour le pont de l’Île-aux-Tourtes
Photo: ArchivesLe pont de l’Île-aux-Tourtes.

Alors que le ministère des Transports (MTQ) passe à l’étape de consulter la population sur l’architecture du nouveau pont de l’Île-aux-Tourtes, plusieurs questionnent l’absence dans les plans d’installations nécessaires pour un projet de transport collectif vers Vaudreuil-Soulanges.

La nouvelle structure, qui sera construite parallèlement à celle actuellement en place, aura trois voies pour les véhicules et une voie d’accotement adaptée aux autobus, et ce, dans les deux sens. Une piste polyvalente sera aussi aménagée pour les piétons et bicyclettes.

Les plans ne font état d’aucune place à un futur projet de transport en commun vers l’ouest, à la déception de plusieurs résidents de Vaudreuil-Soulanges, dont Louise Craig.

Elle est d’avis qu’ils n’ont pas été conçus avec une vision à long terme. «Un pont, c’est bon pour 70 ou 100 ans, explique-t-elle. Il faut que les infrastructures suivent l’augmentation démographique importante de la région.»

Le MTQ juge plutôt les aménagements prévus pour les autobus adéquats pour répondre aux besoins actuels et futurs, selon les études qui ont été réalisées.

«Peut-être qu’ils suffisent maintenant, mais il faut voir plus loin», soutient Mme Craig.

REM

Une page Facebook en 2019 visant à demander le prolongement du Réseau express métropolitain (REM) dans la région a été initiée par Mme Craig avec la conseillère municipale de Saint-Lazare, Geneviève Lachance. Les deux femmes croient qu’il s’agit de la seule solution qui permettrait une diminution du trafic.

«C’est bien beau les autobus, mais les automobilistes de notre région ne sont pas habitués à ce mode de transport, soutient Louise Craig. Rien n’indique qu’ils le prendraient.»

Toutefois, le prolongement du REM n’est pas à l’étude pour le nouveau pont, confirme le MTQ. Une situation inacceptable selon Mme Lachance, qui craint que le projet ne voie jamais le jour parce que «ça coûterait trop cher de faire une structure indépendante». «Ce serait vraiment une occasion ratée», déplore-t-elle.

Appui de députés

Le prolongement du REM au-delà de Sainte-Anne-de-Bellevue représente également un enjeu très important pour le député de Jacques-Cartier, Gregory Kelley.

«Vaudreuil est une des municipalités où il y a un des plus forts taux de croissance de la population depuis des années au Canada. Les élections sont quand même dans presque deux ans, mais c’est sûr que pour nous, ça sera une priorité et on va travailler sur un engagement pour la population», promet-il.

De son côté, le député de Nelligan, Monsef Derraji, croit qu’une voie réservée au REM sur le nouveau pont permettrait de résoudre la problématique de la fluidité de la main-d’œuvre.

«Les gens pourraient venir de Vaudreuil et travailler dans l’Ouest-de-l’Île au lieu d’aller ailleurs. On manque une autre occasion d’avoir un bassin de main-d’œuvre qui circule dans l’ouest et qui éviterait le voyagement des gens parce qu’on a beaucoup d’entreprises qui peinent à trouver de la main-d’œuvre», explique-t-il.

Une consultation publique est en cours concernant l’architecture du nouveau pont. Les personnes peuvent transmettre leurs commentaires jusqu’au 18 janvier.

Aucune date n’a été avancée concernant le début des travaux de la nouvelle structure.

Reconstruction

Afin de préserver la pérennité du lien reliant Montréal à Vaudreuil-Dorion, le ministère des Transports a décidé de reconstruire le pont qui est en service depuis 1965. Le projet est toujours en phase de planification. Des travaux sont présentement réalisés sur la structure actuelle pour assurer son utilisation jusqu’à l’inauguration du nouveau pont.

87 000

Nombre de véhicules qui circulent chaque jour sur le pont de l’Île-aux-Tourtes, dont 10% sont des camions.

Articles similaires