Montréal
15:03 16 mars 2021 | mise à jour le: 16 mars 2021 à 16:54 temps de lecture: 2 minutes

Marinacci sommé de démissionner

Marinacci sommé de démissionner
Photo: ArchivesNormand Marinacci

La conseillère Suzanne Marceau réclame la démission de Normand Marinacci. Le maire de L’Île-Bizard–Sainte-Geneviève est sous enquête déontologique à la Commission municipale du Québec (CMQ) depuis février pour des allégations de manquement éthique.

«Je vis dans cette dynamique-là depuis un petit moment, se désole l’élu d’Ensemble Montréal. C’est clair que j’étais surprise, mais [en même temps] satisfaite qu’il y ait finalement quelque chose qui sorte au grand jour.»

Le maire est accusé d’ingérence dans des fonctions dévolues à la direction générale. Il aurait notamment favorisé les intérêts d’un employé. Selon le Journal de Montréal, M. Marinacci aurait fermé les yeux sur les comportements abusifs de Vincent Harvey.

Le coordonnateur de la sécurité publique de l’arrondissement aurait eu une relation sexuelle avec une employée sous sa responsabilité, envoyé des images inappropriées à d’autres, falsifié des rapports, volé du temps ainsi qu’utilisé d’un véhicule de fonction.

«Il y a toutes sortes d’éléments là-dedans qui font en sorte qu’il n’a plus la confiance des gens, soutient Mme Marceau. [Vincent Harvey] est une personne fort importante et que monsieur le maire l’ait protégé comme il l’a fait, c’est complètement frustrant.»

Au moment d’aller sous presse, Normand Marinacci n’avait pas retourné nos appels.

Articles similaires