Soutenez

Une vague et un vaccin pour les vacances

Photo: iStock

Les vacances de la construction cette année sont marquées à la fois par le milieu de la septième vague de la COVID-19 et le coup d’envoi de la campagne de vaccination destinée aux tout-petits. Si le CIUSSS de l’Ouest-de-l’Île-de-Montréal a choisi une approche de proximité pour convaincre les parents, les garderies, elles, perçoivent-elles déjà une vague de vaccination chez leurs usagers?

Alors qu’une septième vague de COVID-19 sévit dans la province, le gouvernement entame, depuis quelques jours, la vaccination chez les enfants de moins de cinq ans. Impossible de connaître l’impact précis de cette énième vague de contamination sur le territoire de l’Ouest-de-l’Île, comme la décision a été prise, en début d’année 2022, de réserver l’accès aux centres de dépistage principalement aux travailleurs de la santé, aux travailleurs essentiels ainsi qu’à leurs familles.

Deux garderies de l’ouest de Montréal ont fait circuler à l’interne que le gouvernement avait amorcé la vaccination chez les tout-petits.

«On est neutre à propos de ce sujet. C’est vraiment une décision personnelle des parents. D’après moi, il n’y a personne ici qui est vacciné pour l’instant», note la directrice de la garderie West Island Daycare, Dina Taddeo. Même son de cloche à la Garderie Notre-Dame-de-Grâce. «On ne sait pas si les enfants sont vaccinés. Les parents n’en ont pas parlé», souligne la propriétaire, Aissatou Diop.

Du côté des parents, les avis restent partagés. Pour Stéphanie, maman d’une fillette de trois ans, il allait de soi de la faire vacciner: «On hésitait, puisqu’elle n’a pas été malade la première fois, mais on s’est dit qu’on n’avait pas grand-chose à perdre. Et comme on lui fait tous les autres vaccins…»

Pour Jérôme, père d’un bambin de quatre ans, il est préférable d’attendre: «Les petits ne sont presque pas malades. Attendons de voir le déroulement des choses.»

«C’est tout ce pan sur lequel on n’a plus de visibilité qui rend difficile de déterminer clairement l’évolution, l’impact ou le pourcentage [de cas de COVID-19] sur notre territoire», confirme Marie-Florente Démosthène, directrice adjointe, responsabilité populationnelle et partenariats au CIUSSS de l’Ouest-de-l’Île-de-Montréal. «Nous sommes dans la même situation partout au Québec», ajoute-t-elle.

En ce qui concerne la campagne de vaccination des tout-petits, le CIUSSS a opté pour une approche de proximité et a choisi d’y aller tranquillement. Pour l’instant, le vaccin a été proposé trois samedis d’affilée, soit le 30 juillet et les 6 et 13 août, en CLSC seulement et sur rendez-vous.

«Les parents peuvent se rendre dans un lieu qu’ils connaissent, à proximité de la maison, s’ils souhaitent faire vacciner leurs enfants», indique Mme Démosthène. Elle ne peut s’avancer sur le nombre de tout-petits vaccinés jusqu’à maintenant ou ayant leur rendez-vous prochainement, mais les plages disponibles se sont remplies rapidement. «Ce qui nous amène incessamment, puisqu’on a un plan de déploiement de phase en phase, à ouvrir d’autres plages dans d’autres lieux pour faciliter l’accès au vaccin pour les tout-petits», mentionne la directrice adjointe.

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez chaque semaine, un résumé de l’actualité de l’Ouest-de-l’île.

Articles récents du même sujet

Mon
Métro

Toute l'actualité locale au même endroit.

En vous inscrivant à Mon Métro, vous manifestez votre engagement envers la presse locale. + Profitez d’une expérience numérique personnalisée en fonction de vos champs d’intérêt et du quartier où vous résidez. + Sélectionnez vos articles favoris pour une lecture en différé.