Ouest-de-l’Île

Emmanuel Bilodeau à la salle Pauline-Julien

Photo: Collaboration spéciale / Jocelyn Michel

Enfants, politique, environnement, stress et insécurité font partie des thèmes abordés dans le «One Manu Show». Un spectacle mis en scène par sa conjointe et complice Édith Cochrane, dans lequel Emmanuel Bilodeau se révèle en entier, de la tête aux pieds. Effleurant même, au passage, une anecdote sur son nez reçu en héritage!

«Je parle de mon quotidien de père de famille avec mes enfants et de ma propre enfance aussi, étant le plus jeune d’une famille de douze. Il est également question de mes angoisses à l’idée de devenir vieux – dans un foyer de personnes âgées probablement – de mes peurs et de mes contradictions. De mes préoccupations en tant que citoyen engagé, de ma crainte de perdre mon identité francophone et du monde meilleur, différent, que j’aimerais léguer à mes enfants», commence Emmanuel Bilodeau. Rejoint en entrevue téléphonique, le comédien a volontiers accepté de glisser un mot à propos de son «One Manu Show». Profitant même de l’occasion pour démontrer à quel point il est polyvalent, il a relevé le défi de réaliser l’entretien en cuisinant pas un, ni deux, mais neuf pâtés à la viande en même temps! «J’ai trois enfants, alors quand je cuisine, je fais ça en grand!»,

Quand Manu se mets à nu…
Emmanuel se dévoile au public à travers récits, anecdotes, réflexions et autres tranches de vie. Conteur né, il sait mettre à profit cette faculté qu’il a de livrer un texte avec juste ce qu’il faut d’humour, de simplicité et d’authenticité. «Je me mets vraiment à nu dans ce show. Je parle même de mon apnée du sommeil, qui est l’une des choses que j’ai hérité de mon père. En fait, il m’a légué son nez et son apnée du sommeil!, lance-t-il en riant. Le spectacle est tellement personnel, qu’aucun autre n’aurait pu l’écrire, ni le rendre. Ça me ressemble, c’est tout ce que je suis et tout ce que je veux dans la vie. Présenté avec une approche humoristique, mais pas conçu de la même façon dont les humoristes construisent leurs shows.»

Après une série de spectacles de rodage, le «One Manu Show» est maintenant présenté partout en tournée au Québec. Plus confortable et expérimenté dans son nouveau rôle, Emmanuel confie qu’il adore ce contact privilégié avec le public. «Au départ, j’avais tendance à m’excuser d’être sur scène et de faire un spectacle d’humour. J’étais gêné et j’assumais plus ou moins, mais j’ai apprivoisé et les gens m’ont pris tel quel, avec mes qualités et mes défauts. C’est un contact direct, sans faux-fuyant et sans faire semblant. Sans personnage derrière lequel tu peux te cacher, contrairement au métier d’acteur», révèle-t-il.

«J’ai commencé par beaucoup improviser, puis j’ai eu un plan de match, avec des choses à dire plus précises et plus organisées. Ce fut un long processus – parce que je suis un gars un peu nerveux et angoissé, toujours à me demander si les gens vont aimer ça et rire – mais quel projet emballant, excitant et totalement vivifiant! À ce stade de ma carrière, c’est «capoté» de pouvoir se renouveler et, surtout, d’être son propre moteur de création.»

Emmanuel Bilodeau présentera son «One Manu Show» à la salle Pauline-Julien le samedi 13 décembre, à 20h. Informations: http://www.pauline-julien.com ou 514 626-1616.

 

Articles récents du même sujet