Ouest-de-l’Île
10:35 2 juillet 2015 | mise à jour le: 3 juillet 2015 à 09:55 Temps de lecture: 3 minutes

Salubrité: 3000$ d’amendes pour le Mc Bay Delicatessen

Salubrité: 3000$ d’amendes pour le Mc Bay Delicatessen
Photo: TC Media / Véronique Leduc

Le Mc Bay Delicatessen, un restaurant de Dollard-des-Ormeaux reconnu dans l’Ouest-de-l’Île depuis les années 1970 pour ses déjeuners copieux, ses pizzas et ses sandwichs au smoked-meat, a dû payer 3000$ d’amendes en mai dernier pour ne pas avoir respecté des règlements liés à la loi sur l’inspection et la salubrité des aliments.

En 2013, le commerce situé au 3351A, boulevard des Sources, a reçu trois infractions du service d’inspection des aliments de la Ville de Montréal pour «malpropreté d’équipement» et «mauvaise conservation des aliments». Le 11 mai dernier, le propriétaire a dû payer trois amendes de 1000$ chacune, car les correctifs nécessaires n’avaient pas été apportés à la suite des avis de l’équipe d’inspection reçus il y a deux ans.

Le restaurant appartient à Theodore Filipopoulos qui a acheté le commerce de son frère en 2005. L’homme d’une soixantaine d’années gère le Mc Bay Delicatessen avec l’aide de sa famille.

Rencontrée sur place par TC Media, la femme de M. Filipopoulos était atterrée par cette affaire. «La Ville est plus stricte qu’avant et c’est une bonne chose», a mentionné la dame derrière le comptoir-caisse du restaurant en ajoutant qu’à travers toutes ces années, ils n’ont jamais reçu de plaintes de clients. Les propriétaires assurent que ça ne se reproduira plus.

«Il n’y a pas de bonnes excuses, mais on a eu des problèmes avec notre fournisseur de réfrigérateur. La température de l’appareil était souvent trop ou pas assez élevée. Il a fallu changer de l’équipement. C’est corrigé. Maintenant, c’est derrière nous.»

M. Filipopoulos a ainsi reçu deux infractions pour de «l’équipement servant à la préparation et l’entreposage qui n’était pas propre» le 12 octobre 2013 et le 21 mars 2013. Une autre contravention a été remise le 31 janvier 2013 pour des «produits qui n’étaient pas conservés à la bonne température».

Délai d’action
«Lors d’infraction à une loi ou un règlement, l’inspecteur dresse un avis d’infraction signifiant les divers correctifs à apporter sans délai, souligne Philippe Sabourin, relationniste à la Ville de Montréal. Advenant le refus d’obtempérer à cet avis écrit ou lorsque la gravité de la situation l’exige, les contrevenants sont éventuellement traduits devant les tribunaux où ils sont passibles d’amende.»

La Ville a également le pouvoir de faire cesser ou de restreindre temporairement les activités d’un établissement dans les cas où il y a un danger imminent pour la vie ou la santé des consommateurs. Ce n’était pas le cas du restaurant Mc Bay Delicatessen.

Sur le site internet Trip advisor, un internaute décrit le commerce qu’il fréquente depuis 1978 comme une référence dans l’Ouest-de-l’Île pour la qualité des aliments, le service respectable et les bons prix. «Les repas pour deux ne coûtent pas plus cher que 25$», mentionne le fidèle client.

Articles similaires