Ouest-de-l’Île

Jérémy Demay: l’humour sans plan B

Photo: Collaboration spéciale

Avec «Ça arrête pu d’bien aller», Jérémy Demay a visé juste pour le titre de son premier one man show. En tournée depuis 2013, il connaît un réel succès auprès du public. Le Québec a adopté le plus Québécois des humoristes français, au sens propre comme au sens figuré !

Arrivé à Montréal en 2005, l’étudiant de Marseille avait déjà la ferme intention de faire de l’humour. Depuis sa première expérience dans un bar en 2003, il avait la piqûre.

«J’ai découvert l’humour pendant mes études en marketing. Je ne savais pas du tout ce que j’allais faire à l’époque! Mais une fois que j’ai essayé, je n’ai plus jamais eu de plan B», raconte Jérémy. Aujourd’hui, il se félicite d’avoir cru en son plan A.

Après avoir été nommé Révélation de l’année au Grand Rire de Québec en 2008, il a décroché la première place du concours télévisé «En route vers mon premier gala Juste pour rire».

Se moquant tantôt de son accent «de marde» assumé, tantôt de nos expressions et tics langagiers typiquement québécois, l’humoriste met de l’avant son côté stand-up comique naturel et son sens de l’autodérision.

Mike Ward à la mise en scène
La mise en scène de son premier spectacle solo, Jérémy l’a confiée à Mike Ward. Un confrère aguerri qui, selon lui, possède l’œil extérieur d’expérience requis.

«Ça fonctionne vraiment bien ! Il n’a pas du tout cherché à toucher à mon univers. Nous avons travaillé ensemble sur la dimension plus technique de mon numéro. Qu’on l’aime ou qu’on ne l’aime pas, Mike connaît très bien l’humour et je suis privilégié de faire équipe avec lui».

Au fil des gags de Ça arrête pu d’bien aller !, Jérémy Demay partage sa quête du bonheur. Fait-il justement partie de ceux qui ont le bonheur facile ? «Oui, mais pas tant que ça en fait. Car je le travaille beaucoup ce bonheur, il n’arrive pas tout cuit!»

L’humoriste révèle d’ailleurs qu’il a déjà commencé à travailler sur le prochain spectacle. La sortie n’est pas prévue avant 2017, mais il confirme que l’inspiration est au rendez-vous. Nourrissante la scène? «C’est nourrissant de vivre tout court», répond-il spontanément.

Il y a quelques mois, Jérémy a été officiellement reçu citoyen canadien. Désormais lui-même Québécois, il parle avec grande fierté des gens d’ici. «J’aime tellement le public québécois! Ce sont des personnes extrêmement généreuses dans leur rire et dans leur écoute. Ils ont envie de rire et ils rient fort!»

Alors que les Français affichent parfois une certaine gêne, il semblerait que les Québécois aient le sens de l’humour plus souple que leurs cousins… Parole d’humoriste franco-québécois !

Jérémy Demay sera en spectacle à la salle Pauline-Julien le vendredi 2 octobre, à 20h. Informations: http://www.pauline-julien.com ou 514 626-1616.

Articles récents du même sujet