Pointe-aux-Trembles & Montréal-Est
17:11 14 juillet 2021 | mise à jour le: 15 juillet 2021 à 13:40 Temps de lecture: 3 minutes

Plage de l’Est: beaucoup de voitures, peu de stationnement

Plage de l’Est: beaucoup de voitures, peu de stationnement
Photo: Josie Desmarais/MétroInauguration officielle de la plage de l'est, dans l'arrondissement Rivière-des-Prairies.

Située en bordure du fleuve Saint-Laurent, la plage de l’Est attire de plus en plus de visiteurs dans Pointe-aux-Trembles. L’engouement est si grand que des citoyens se plaignent du manque de stationnement et des problèmes de circulation engendrés par l’augmentation du nombre de véhicules dans le secteur.

Louise Roger Poitras est exaspérée. Cette résidente du bout de l’île ne «comprend pas» que l’arrondissement n’ait pas prévu un stationnement sur le site de la plage de l’Est, situé à quelques pas de sa demeure.

«C’est vraiment beau, je ne suis pas contre le projet. Mais je crois qu’ils pensaient que les gens viendraient à la plage à vélo», lance-t-elle.

N’ayant pas de stationnement privé, elle affirme ne plus faire ses courses la fin de semaine, de peur de devoir se stationner loin de son domicile au retour.

Josée Lavoie réside également près de la plage. Elle dit s’inquiéter du nombre important de voitures qui circulent et se stationnent dans son voisinage lors des fins de semaine achalandées. À son avis, les autos garées le long de l’étroite rue Bureau empêcheraient deux véhicules de se croiser sans risque. «Ça ne me surprendrait pas qu’il y ait un face à face».

Ysabelle Mayrand, résidente de Montréal-Est, remarque que la circulation est chaotique sur la 94e avenue, près de la plage, et que des frictions entre les résidents et les usagers de la plage sont fréquentes. «On aimerait ça en profiter, sans que ce soit la guerre.»

En attente d’une étude de circulation

En entrevue, Caroline Bourgeois, mairesse de l’arrondissement Rivière-des-Prairies – Pointe-aux-Trembles, reconnaît que certains ajustements devront être faits à cet aménagement «qui suscite la fierté des gens du secteur.»

La mairesse précise que l’équipe de circulation de l’arrondissement présentera bientôt une étude tenant compte de l’achalandage actuel. Une analyse de la circulation avait été réalisée en 2017, mais selon Mme Bourgeois, celle-ci ne permettait pas d’estimer le nombre de visiteurs qui fréquenteraient la plage.

Suzanne Décarie, conseillère de la Ville du district Pointe-aux-Trembles, ne comprend pas que l’achalandage de la plage n’ait pas été prévu dans l’étude de circulation produite il y a près de cinq ans.

«Il y a plusieurs problèmes présentement. Ça aurait dû être pensé avant. Maintenant, il va falloir qu’on pense à faire autre chose», déplore la conseillère.

Stationnement partagé 

Lors de la séance du conseil d’arrondissement tenue le 6 juin, Caroline Bourgeois a annoncé que l’arrondissement avait passé un accord avec l’école de la Belle-Rive, située à quelque 5 minutes de marche de la plage. L’établissement permettra bientôt aux usagers d’utiliser son stationnement jusqu’à la mi-août.  Celui de l’église Sainte-Maria-Goretti est aussi évoqué.

Articles similaires