Pointe-aux-Trembles & Montréal-Est

Aurélia Arandi-Longpré, une jeune actrice de RDP en lice pour le 36e Gala des prix Gémeaux

Aurélia Arandi-Longpré n’est pas près de lâcher les études. Elle se dit prête à continuer son plan de carrière tant que les portes continueront de s’ouvrir à elle. Photo: Gracieuseté/Émilie Hébert

La jeune prairivoise Aurélia Arandi-Longpré crève l’écran depuis son plus jeune âge. Âgée de 18 ans, elle s’est déjà illustrée dans plusieurs séries télévisuelles au Québec. Sa nomination au 36e Gala des prix Gémeaux est une grande fierté et une reconnaissance de son travail accompli. «Je veux jouer à la télévision», se rappelle-t-elle avoir lancé à ses parents à l’âge de 8 ans.

Du haut de son jeune âge, la jeune actrice n’en est pas à son premier tournage télévisé. Son curriculum vitae est assez rempli ces dernières années dit-elle en souriant. Séries web, publicités, théâtre, elle enchaîne les contrats depuis dix ans et toujours avec un grand professionnalisme.

Le métier qu’elle exerce est un milieu sérieux dit-elle. Les horaires, la rigueur et l’apprentissage des textes font d’elle la femme qu’elle devient. Même si les contrats télévisés prennent la majeure partie de son temps, elle n’en néglige pas pour autant ses études. Aurélia a la tête sur les épaules et reste malgré tout réaliste.

Actuellement au Cegep Marie-Victorin, elle suit des études en alternance en travail social. Son futur est important et l’intérêt qu’elle porte à sa communauté est ancré en elle. «Le métier d’actrice est instable et flou», reconnaît-elle. Il peut lui arriver parfois de rester près d’un an sans avoir de contrat.

À la veille de ses vacances estivales bien méritée, Aurélia prévoit déjà de passer une partie de son temps au local de l’organisme communautaire Initiative 1,2,3 GO ! «Un travail enrichissant et utile à sa formation.»

Une fin d’année chargée

Actuellement sur le tournage de la saison 2 de la télésérie québécoise Les Mutants Aurélia ne cache pas que la fin d’année 2021 s’annonce chargée. Elle joue le rôle de Lila, un personnage qui la ressemble à tout point de vue et qu’elle a plaisir à incarner. La diffusion est prévue pour le 6 septembre.

La télésérie Après prévue pour cet hiver, tournée en partie à Rivière-des-Prairies proche de l’église du parc Saint-Joseph, lui tient particulièrement à cœur également. «Cette série met en valeur ma communauté et j’en suis vraiment honorée», confie-t-elle.

Sa «grande fierté» est sa nomination au 36e Gala des prix Gémeaux. Finaliste et lauréate dans la catégorie Meilleur premier rôle féminin: jeunesse, c’est la reconnaissance de son travail des dix dernières années.

«La simple nomination est très gratifiante et une fierté pour moi. Mon but est d’aller au bout de mes objectifs sans en oublier mes études.»

Articles récents du même sujet