Pointe-aux-Trembles & Montréal-Est

Anne St-Laurent souhaite réanimer la fierté de vivre à Montréal-Est

Anne St-Laurent
Anne St-Laurent souhaite être la première femme élue à la mairie de Montréal-Est. Photo: Gracieuseté/Anne St-Laurent

Conseillère municipale depuis 2008, Anne St-Laurent vise maintenant la mairie de Montréal-Est afin de permettre aux citoyens de retrouver la fierté de vivre dans leur ville.

Celle qui a claqué la porte de l’équipe Coutu en 2019 pour devenir conseillère indépendante souhaite être élue mairesse lors des élections du 7 novembre pour «développer la ville, et retrouver le sentiment d’appartenance» à Montréal-Est.

«Je vais énergiser Montréal-Est. J’ai la ville tatouée sur le cœur. On va la développer, je vais travailler fort pour favoriser le commerce. (…) je vais mettre toutes mes compétences au service des citoyens», soutient la candidate.

Présente dans le paysage politique depuis des années, Anne St-Laurent défend le fait que son équipe puisse toutefois représenter un changement. «Les décisions que j’ai prises avec l’équipe Coutu et à titre de conseillère indépendante, on va les maintenir pour le bien de la Ville. Ce que je veux vraiment développer, c’est la communication entre le conseil de la Ville et les citoyens.»

Advenant son élection, elle s’engage à ce que les dossiers soient expliqués aux citoyens, et à ce que leurs suggestions soient sollicitées sur différents dossiers. Lors de porte-à-porte, Mme St-Laurent indique d’ailleurs avoir récolté une soixante d’idées citoyennes «fantastiques», et à partir desquelles elle souhaite travailler.

Le manque d’espaces de stationnement serait notamment ressorti à plusieurs reprises, «un problème pour lequel on va devoir trouver des solutions.»

Engagement pour les trois premiers mois

Alors que le développement immobilier a causé beaucoup de remous au cours de ce dernier mandat, Anne St-Laurent s’engage, dès les trois premiers mois d’une éventuelle élection, à revoir complètement le plan d’urbanisme de la Ville.

«Il faut prendre le temps de circuler dans nos rues, et analyser la situation. » La conseillère ajoute qu’elle va solliciter des consultations publiques afin de savoir « ce que les citoyens souhaitent dans leur rue » et établir ensuite le zonage. Elle ajoute que, dans un futur mandat, elle serait présente sur le terrain pour garder l’œil sur chaque projet industriel, commercial ou résidentiel qui pourrait «changer l’homogénéité» du secteur.

La candidate s’engage également «à ce qu’un ombudsman soit mis en place à la Ville».

Dès l’hiver prochain, elle souhaite lancer la Classique hivernale, et à mettre des lumières de Noël dans certains arbres de la ville pour ajouter de la gaieté.

«Je veux aussi travailler avec l’industrie, et mettre en place des rencontres avec le commandant du poste de quartier 49 pour la sécurité de notre ville». Elle ajoute vouloir faire rapidement des démarches concernant les commerces «abandonnés » sur la rue Broadway.

Vos nouvelles 100% locales, recevez-les chaque jour.

Nos infolettres vous suivent partout.

Articles récents du même sujet