Pointe-aux-Trembles & Montréal-Est
13:51 15 juillet 2014 | mise à jour le: 15 juillet 2014 à 13:51 temps de lecture: 4 minutes

Voies cyclables : RDP-PAT un exemple à suivre

L’arrondissement Rivière-des-Prairies–Pointe-aux-Trembles remporte tous les honneurs quant au nombre de kilomètres de voies pour les cyclistes. Au total, 59 kilomètres de pistes, bandes, chaussées et sentiers cyclables relient les différents endroits des deux quartiers. Une source de fierté pour la mairesse Chantal Rouleau qui souhaite tout de même pouvoir continuer d’étendre son réseau.

« Nous avons des belles pistes cyclables à l’arrondissement et je suis heureuse de savoir que nos citoyens les utilisent régulièrement, mais je suis aussi consciente que nous pouvons faire mieux, dit-elle. Nous devons continuer dans cette direction afin d’encourager de plus en plus de Prairivois et de Pointeliers à utiliser leur vélo. »

Depuis l’adoption du plan de transport en 2008, 17 kilomètres ont été ajoutés au réseau cyclable, un chiffre qui risque d’augmenter puisque l’administration planifie d’agrandir le réseau.

« Il y aura une nouvelle bande cyclable tout le long du boulevard Saint-Jean-Baptiste, qui reliera les deux quartiers, explique Mme Rouleau. Nous prévoyons aussi la construction d’une piste sur une partie de la 16e avenue et du boulevard Maurice-Duplessis. »

Si RDP-PAT se trouve en tête de palmarès quant au nombre de kilomètres de voies pour les cyclistes, il ne faut pas oublier qu’il s’agit de l’arrondissement avec la plus grande superficie sur l’île de Montréal.

« Ce n’est pas parce qu’on a un grand terrain qu’on doit aussi avoir des grandes pistes cyclables car on pourrait ne pas en avoir tout simplement alors je ne pense pas que ça enlève un mérite quelconque à nos pistes dans l’Est », soutient Alain Raymond, un habitué des voies cyclables à Pointe-aux-Trembles.

L’état des voies

Lorsque questionnée par rapport à l’état du réseau cyclable à l’arrondissement, la mairesse a reconnu qu’il y a du travail à faire.

« Nous travaillons présentement sur la revitalisation du boulevard Gouin et de sa piste cyclable qui est dans un mauvais état. Nous voulons aussi nous concentrer sur la voie cyclable de la rue Victoria, à Pointe-aux-Trembles, pour réaliser quelques améliorations. »

Si l’état de la piste du boulevard Gouin inquiète les résidents, la sécurité semble être aussi au cœur de leurs préoccupations.

« J’aime beaucoup faire du vélo ici car on a une belle vue sur l’eau et c’est rafraîchissant l’été. Mais je n’aime pas sortir le soir, je ne me sens pas en sécurité. J’ai tout le temps peur que quelqu’un veuille voler mon vélo », raconte une résidente de Rivière-des-Prairies.

Une problématique que la mairesse promet de soulever lors de sa prochaine rencontre avec le commandant du poste de quartier 45.

À quand le BIXI à RDP-PAT?

Si le système de vélos en libre-service est arrivé à l’île de Montréal en 2009, les citoyens de Rivière-des-Prairies–Pointe-aux-Trembles ne pourront pas en profiter dans leur arrondissement de sitôt.

« Nous rêvons de voir ce système arriver dans le plus proche avenir possible, mais ça dépend de l’état d’avancement de l’installation des bornes dans les autres arrondissements, signale Mme Rouleau. C’est un sujet de conversation courant avec les maires voisins de l’arrondissement, mais il va falloir patienter encore un peu. »

En effet, pour être en mesure de faire partie du réseau BIXI, des bornes doivent être installées à tous les 300 mètres, ce qui est loin d’être le cas étant donné que la station BIXI la plus à l’Est se trouve à la Place Versailles.

Articles similaires