Rivière-des-Prairies
10:16 20 janvier 2020 | mise à jour le: 20 janvier 2020 à 10:16 temps de lecture: 4 minutes

Trois projets importants en 2020 dans RDP : «L’année du boulevard Gouin» selon Caroline Bourgeois

Trois projets importants en 2020 dans RDP : «L’année du boulevard Gouin» selon Caroline Bourgeois
Photo: Clara Loiseau / Métro Média

L’administration de Caroline Bourgeois est confiante, plusieurs projets rythmeront l’année 2020 dans Rivière-des-Prairies, dont la réfection du boulevard Gouin. L’Informateur a rencontré la mairesse afin de faire le point sur trois dossiers à suivre dans le quartier.

Le projet «majeur de Rivière-des-Prairies» sera sans doute l’ambitieux réaménagement du boulevard Gouin, qualifié de «Pire route» de la province, selon le palmarès de CAA-Québec.

Caroline Bourgeois aura réussi à ajouter «ses couleurs» au projet de réfection qui avait déjà été annoncé avec son initiative phare, le «projet poussette».

Ce nouvel agencement, qui devrait voir le jour à l’automne, vise à rendre sens unique un tronçon de l’artère de près de 7km, en plus de donner une voie de circulation aux piétons et cyclistes.

«Les citoyens vont enfin pouvoir se réapproprier le boulevard Gouin et profiter du bord de la rivière», s’enthousiasme la mairesse.

«C’est un projet très ambitieux, mais surtout très beau pour le boulevard Gouin», indique de son côté Giovanni Rapanà, conseiller de la Ville pour le district de Rivière-des-Prairies.

Les coûts n’ont cependant pas encore été évoqués par Caroline Bourgeois, qui indique que ce sera tout de même «beaucoup moins coûteux que l’enfouissement des fils électriques tout au long du boulevard», estimé à plus de 100 M$.

Mais avant de se lancer dans ces grands réaménagements, la deuxième moitié du boulevard Gouin fera une cure de jeunesse. Au cours de l’été, la deuxième phase du programme complémentaire de planage-revêtement (PCPR) sera réalisée, allant de la rue Ozias-Leduc au boulevard Rodolphe-Forget. Au total, 4,8 km de chaussée seront resurfacés. Un appel d’offres publié par la Ville de Montréal doit se clôturer le 28 janvier. Il faudra donc attendre encore quelque temps avant d’avoir une idée du coût de ces travaux.

En 2019, la première phase du PCPR s’élevait à un total de 5,7M$, mais comprenait de nombreuses autres rues de l’arrondissement, en plus du boulevard Gouin.

Un nouveau chalet pour le parc Armand-Bombardier

C’est aussi un projet de longue date qui sera réalisé au cours de l’année : la construction et l’aménagement d’un chalet communautaire au parc Armand-Bombardier.

«En visitant l’organisme Le Phare [situé dans les HLM Marie-Victorin], j’ai rencontré des femmes qui étaient entassées un salon-cuisine, je me disais qu’elle avait besoin d’un lieu pour se rassembler», confie Mme Bourgeois.

D’une superficie de près de 400m2, le chalet sera doté d’une salle polyvalente qui permettra d’accueillir «une centaine de personnes assises autour de tables» et pourra «servir de salle communautaire, de lieu de réunion ou d’activité physique», selon l’appel d’offres publié début janvier par l’arrondissement.

Ce sera un atout considérable pour les citoyens pour qui les chalets de parc sont de «réels milieux de vie», soutient Mme Bourgeois, prenant l’exemple des chalets des parcs Pasquale-Gattuso et Pierre-Blanchet, prisés par des clubs du quartier.

L’administration espère que sa réalisation se finira avant décembre 2020.

Gardiens de parcs

Fort de son succès auprès des citoyens, les gardiens de parcs, une initiative de Caroline Bourgeois qu’elle qualifie de «grande fierté», fera son retour en 2020. La mairesse a confirmé que le projet est reconduit, «assurément dans les sept parcs du projet pilote». Les équipes de l’arrondissement y travaillent actuellement, et il n’est pas exclu qu’il soit étendu à des espaces verts qui n’étaient pas couverts par le projet initial, qui avait coûté 430 000$.

L’arrondissement avait employé 14 cols bleus responsables entre autres de l’entretien ménager des chalets, de la propreté des parcs, terrains sportifs et aires de jeux.

Articles similaires