Rivière-des-Prairies
11:08 6 mai 2020 | mise à jour le: 6 mai 2020 à 11:08 temps de lecture: 2 minutes

Dépistage : la clinique mobile bientôt dans RDP

Dépistage : la clinique mobile bientôt dans RDP
Photo: Josie Desmarais - Archives Métro Média

C’est à compter de jeudi que la clinique mobile de dépistage de la COVID-19 se déplacera dans le quartier de Rivière-des-Prairies. Environ 100 personnes pourront s’y faire tester quotidiennement.

Dans un premier temps, elle s’installera au Pavillon des baigneurs de la piscine Hans-Selye, avenue André-Ampère, les 7 et 8 mai

La clinique mobile se déplacera ensuite à l’Aréna René-Masson du boulevard Perras, le 9 et le 10 mai.

Ces cliniques seront accessibles de 12 h à 20 h.

Les résidents présentant des symptômes tels que de la toux, fièvre, des difficultés respiratoires ou une perte soudaine de l’odorat pourront y être dépistés. Une enquête épidémiologique sera également effectuée pour «mieux comprendre le schéma de transmission du virus et limiter la transmission communautaire».

Le Centre intégré universitaire de santé et des services sociaux (CIUSSS) de l’est de Montréal souligne que tous les habitants présentant des signes peuvent se présenter peu importante le statut d’immigration.

Le CIUSSS demande aux citoyens de se présenter avec une preuve de résidence, une carte d’assurance maladie ou, au cas échéant une pièce d’identité.

L’arrondissement Rivière-des-Prairies – Pointe-aux-Trembles compte également sur la mise en place d’autres mesures de prévention pour ralentir l’augmentation des cas dans sa communauté. Une campagne d’affichage multilingue des mesures sanitaires doit être déployée dans Rivière-des-Prairies. Particulièrement aux abords des écoles et des parcs du secteur.

Une campagne de sensibilisation a également débuté sur les réseaux sociaux.

En date du 4 mai, l’arrondissement de Rivière-des-Prairies – Pointe-aux-Trembles dénombre 1201 cas et 52 décès.

Près de 380 personnes testées dans Saint-Michel

Avant de se rendre dans Rivière-des-Prairies, la clinique de dépistage mobile s’était rendue dans Saint-Michel, également en tête de liste des quartiers «chauds» de la métropole. Lors de la première journée, dimanche 3 mai, seulement 77 personnes s’étaient présentées. Les deux journées suivantes ont connu plus de succès. La clinique a eu «un flot continu» avec environ 150 personnes quotidiennement, indique Christian Merciari, relationniste média au CIUSSS de l’est de Montréal.

Articles similaires