Pointe-aux-Trembles & Montréal-Est
13:16 7 mai 2020 | mise à jour le: 7 mai 2020 à 17:19 temps de lecture: 3 minutes

Ouverture de la clinique de dépistage mobile dans RDP

Ouverture de la clinique de dépistage mobile dans RDP
Photo: Clara Loiseau

La Direction régionale de la santé publique (DRSP) de Montréal espère accueillir au moins 100 personnes par jour. La capacité de test s’élève à plus de 150 par jour.

Le pavillon des baigneurs de la piscine Hans-Selye, qui n’a encore jamais ouvert ses portes, accueille une dizaine d’infirmières pour y tester gratuitement des citoyens du quartier présentant des symptômes grippaux comme de la fièvre ou de la toux.

«On voit que dans RDP il y a plus de cas, donc on veut tester plus en se rapprochant de la population», explique Julie Provencher, directrice du programme jeunesse et des activités de santé publique au Centre intégré universitaire de santé et de service sociaux (CIUSSS) de l’est de Montréal.

La clinique restera dans cette installation municipale jusqu’au vendredi 8 mai à 20h. Elle se déplacera ensuite à l’aréna René-Masson sur le boulevard Perras.

En plus du test de dépistage, les citoyens auront à répondre à quelques questions, comme sur leur utilisation des transports en commun. Cela permettra à la santé publique d’effectuer parallèlement une enquête épidémiologique.

Les personnes doivent suivre des règles strictes de distanciation, de lavage de main, en plus d’un circuit à sens unique. Un masque chirurgical leur est également remis avant de rentrer dans la clinique de dépistage mobile.

Une fois le test passé, les résultats seront communiqués par téléphone dans un délai de 24 à 48 h. Les personnes présentant d’importants symptômes pourraient être envoyées directement à l’hôpital par ambulance, confirme le CIUSSS de l’Est.

D’autres dépistages «fort possible»

Lors de son passage dans le quartier Saint-Michel, 385 tests de dépistages ont été réalisés avec la clinique mobile.

La direction du CIUSSS de l’Est de Montréal espère tester au moins 400 personnes à la clinique de dépistage mobile dans Rivière-des-Prairies. Toutefois, les citoyens ne sont pas forcément au rendez-vous.

«Même avec une stratégie de démarchage auprès de 600 à 800 personnes, les cliniques reçoivent en moyenne 80 à 100 personnes par jour», ajoute Mme Provencher.

À contrario, les tests ont été très populaires dans Montréal-Nord, quartier le plus «chaud» de l’Île. La santé publique a d’ailleurs décidé de prolonger de cinq jours la tenue d’une clinique mobile. Selon Mme Provencher, le CIUSSS de l’Est pourrait faire la même chose dans Rivière-des-Prairies. «Avec les autobus de la STM convertis en clinique de dépistage, il est fort possible qu’on fasse un peu plus [de dépistage] dans l’ouest de Rivière-des-Prairies», indique Mme Provencher.

Actuellement, une brigade, composée notamment avec des employés de l’organisme Équipe RDP, sillonne les rues du quartier pour informer les citoyens sur la tenue de cette clinique, tout en rappelant les consignes et les mesures d’hygiène.

En date du 6 mai, on recense 1300 cas de coronavirus dans Rivière-des-Prairies – Pointe-aux-Trembles et 64 décès.

Articles similaires

10:21 30 mai 2020 | mise à jour le: 30 mai 2020 à 10:21 temps de lecture: 2 minutes
Dépistage à DDO