Rivière-des-Prairies
19:04 16 juin 2021 | mise à jour le: 24 juin 2021 à 14:15 Temps de lecture: 2 minutes

Des chaussures pour souligner la mémoire d’enfants autochtones

Des chaussures pour souligner la mémoire d’enfants autochtones
Photo: Yohann Goyat / L'informateurRomina Perrotti en présence de gauche à droite du diacre Peter Biello, des pères Jean-Pierre Couturier et Roger Twance.

Les escaliers de la paroisse Maria Auxiliatrice étaient couverts par 181 paires de chaussures pour enfants ce vendredi matin. Une messe commémorative en hommage aux 215 restes d’enfants autochtones retrouvés récemment en Colombie-Britannique. Une initiative de Romina Perrotti, paroissienne et fière résidente de Rivière-des-Prairies qui tenait à rendre hommage à ces «jeunes enfants partis trop tôt.»

Devant le parvis de la paroisse seuls quelques paroissiens de Maria Auxiliatrice étaient au rendez-vous ce jour.

Rita, qui a assisté à la messe un peu plus tôt du vendredi, se dit étonnée et déçue de ne pas avoir vu plus de paroissiens venir rendre hommage aux enfants.

«Par ce geste nous voulons montrer que nous sommes unis avec les familles», dit-elle avec une certaine émotion.

La tenue de cette messe commémorative n’avait rien de politique. Romina Perrotti l’organisatrice avait à cœur la cause de l’enfant. «Ils sont mon identité», dit-elle en balayant d’un revers de main les polémiques et autres commentaires négatifs au sujet de l’Église qui serait responsable de cette triste découverte à Vancouver.

«On ne peut pas ignorer ces propos envers l’église, mais je veux que la mémoire de ces enfants soit célébrée avant tout», ajoute-t-elle.

L’objectif des 215 paires de chaussures de Mme Perrotti n’est pas atteint mais elle se réjouit tout de même de l’élan de solidarité qu’a suscité son initiative auprès de la communauté. Les 181 paires de chaussures données seront finalement remises à l’association First Nation Montreal.

Le père Jean-Pierre Couturier qui a assisté la messe auprès du père Roger Twance, espère avoir sensibiliser les enfants grâce à cette initiative. «Certains d’entre eux sont venus seuls me remettre des chaussures», partage-t-il.

Le père Roger Twance se dit touché plus directement par ce qui s’est passé étant lui-même autochtone. «Cette commémoration était importante» pour lui.

Romina Perrotti fera don de toutes les paires de chaussures à l’association First nation Montréal.

Articles similaires