Pointe-aux-Trembles & Montréal-Est

La «vision d’excellence» du collège Saint-Jean-Vianney

La « vision d’excellence » du collège Saint-Jean-Vianney
Simon Benoît, responsable des sports au CSJV et Éric Deguire, directeur général du collège Photo: Gracieuseté/CSJV

Depuis quelques années, des élèves en fin de cycle du collège Saint-Jean-Vianney réussissent à tous les niveaux sportifs : cégépien, universitaire, national, voire olympique. Métro s’est penché sur l’enseignement et la philosophie de ce collège qui attire chaque année de plus en plus d’élèves.

De nombreux élèves du CSJV poursuivent leurs études et leur cheminement sportif dans les universités américaines ou brillent par leurs exploits sur les scènes nationales et internationales.

« Nous encourageons le multidisciplinaire. C’est important pour l’équilibre de nos jeunes et cela leur permet de développer d’autres capacités sportives », affirme Simon Benoît, responsable des sports et enseignant en éducation physique au CSJV.

Souvent comparées à celles des universités américaines, les infrastructures de l’école sont devenues l’un de ses atouts majeurs.

La direction ne considère pas son établissement comme une « institution sportive », mais comme le précise son directeur général Éric Deguire, le sport est un « levier de motivation pour les jeunes ».

Qu’il s’agisse des sections élite ou récréative, il y en a pour tous les niveaux.

Passion et dévotion

Les postes d’entraîneur et de responsable demandent beaucoup de temps et d’implication.

La concentration danse créée par Marie-Hélène Mayer en 2012 peut compter actuellement sur Nolan, l’un de ses anciens élèves. Cette transmission du savoir est une force pour la responsable de la concentration danse.

« Ce sentiment de grande famille est important, surtout en secondaire 1. Le sentiment d’appartenance et de valorisation par l’entraîneur y joue beaucoup », explique Mme Mayer.

Éric Deguire parle également de bienveillance et d’ouverture quant au recrutement. « Des entraîneurs issus de divers horizons », tient-il à préciser.

Appartenance

Le sentiment d’appartenance à cette école est tellement fort que beaucoup d’anciens élèves finissent par revenir entraîner.

Les rencontres avec les anciens sont souvent source de motivation pour les plus jeunes. D’autres viennent parler de leur parcours ou bien voir un match.

Le suivi personnalisé est aussi une marque de fabrique à laquelle la direction tient une grande importance. « Nous encourageons et aidons les élèves dans leurs démarches d’inscription postcollège. C’est une phase importante et, potentiellement, un tournant dans leur vie », ajoute M. Benoît.

La nouvelle ligue préparatoire de basketball est aussi une manière pour les jeunes d’entrer directement en université. « Un programme unique au Québec qui compte déjà près d’une quarantaine d’inscriptions au CSJV », lance fièrement Terry Annilus, responsable de la concentration basketball.

Pour chaque sport, l’approche est individualisée. Les objectifs personnels et athlétiques de chacun sont étudiés de manière que l’élève donne le meilleur de lui-même.

« Nous sommes un passage pour ces jeunes. L’objectif est d’être un passage obligé motivant », explique le directeur général du CSJV.

Les sports au CSJV en chiffres

21

C’est le nombre total d’entraîneurs au CSJV. Ils sont répartis en trois équipes, dont l’une est composée uniquement d’anciens élèves.

70

C’est le nombre total d’équipes.

La journée portes ouvertes du Collège Saint-Jean-Vianney se tiendra le 18 septembre. Il sera possible de visiter virtuellement l’établissement, ou sur place lors de visites personnalisées ou en groupe.  L’inscription est obligatoire à l’adresse bit.ly/3n9Yxcy .

Articles récents du même sujet