Rivière-des-Prairies

Miss Québec 2022 vient de Rivière-des-Prairies

Geneviève McSween est devenue Miss Québec 2022.
Geneviève McSween est devenue Miss Québec 2022. Photo: Gracieuseté, Geneviève McSween, Miss Québec

Geneviève McSween, 21 ans, est devenue la nouvelle Miss Québec. Une compétition qu’elle a remportée face à 19 autres finalistes à Brossard, le 29 mai dernier.

Elle explique y être allée «un petit peu à reculons». «Autour de moi [il y avait] vraiment de belles femmes, niveau psychologique comme physique. Le fait de gagner m’a fait comprendre que se comparer ne sert à rien au final», relate-t-elle.

La jeune finissante en Soins préhospitaliers d’urgence au collège Ahuntsic prend son nouveau rôle comme un «mandat de représentation». «Je voudrais représenter autant mon quartier que toutes les femmes et les jeunes filles qui étaient avec moi [lors de cette expérience]», explique Geneviève.

Le chemin vers le couronnement de la Miss Québec 2022 l’a fait «grandir personnellement», ajoute-t-elle. Pour faire son chemin vers la victoire, elle a dû combattre un manque de confiance, pour parler devant un public notamment.

«Je n’étais pas tant du genre à parler en public. Là, aller sur scène, c’était vraiment une autre game», confie-t-elle.

Elle a dû donc affronter le trac pour s’adresser à une salle d’environ 300 personnes, lors du gala où elle a reçu son écharpe de Miss Québec.

La personnalité plutôt que l’apparence

En parallèle à ses études et à sa participation au concours de Miss Québec 2022, Geneviève McSween se passionne pour le sport. Notamment le gym, «cinq à six fois par semaine», et la course à pied.

«J’ai développé un amour fou [pour ce sport]», précise celle qui a transmis cette passion à son père, Daniel, qui court à présent des demi-marathons grâce à sa fille.

Ce dernier, ému aux larmes lors du couronnement de sa fille, salue «le beau chemin qu’elle a fait». «Sa personnalité, son aisance sur scène… c’était beau à voir», témoigne-t-il.

Si pour beaucoup de personnes, les concours de Miss peuvent être très stéréotypés, Geneviève défend celui du Québec, où le critère beauté n’est pas forcément retenu.

«La première chose que l’on nous dit, c’est que c’est qui on est à l’intérieur qui compte, notre personnalité», affirme-t-elle. Les organisateurs insistaient par exemple sur le fait de ne pas acheter de robes extravagantes, car cela ne rapporterait pas de points supplémentaires. «Ce qui nous en faisait gagner, c’était la bonne participation aux activités, la camaraderie, le fait d’aider les uns les autres», décrit-elle.

Aujourd’hui porteuse de l’écharpe bleue et de la couronne, la jeune femme poursuit son engagement au sein du Corps de Cadets 2908 Beauvoir à Pointe-aux-Trembles, qu’elle a rejoint à l’âge de 16 ans en tant que cadette. «Un programme fantastique» dans lequel elle souhaite continuer d’évoluer. Elle fait d’ailleurs présentement son enrôlement dans l’armée pour continuer d’évoluer dans ce dernier.

Et même si son horaire peut paraître impressionnant, la sportive trouve bien «du temps pour tout».

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez un résumé quotidien de l’actualité de Montréal.

Articles récents du même sujet