Rosemont
17:05 3 juillet 2020 | mise à jour le: 3 juillet 2020 à 18:35 temps de lecture: 3 minutes

Démystifier le passage au secondaire grâce à des capsules vidéo

Démystifier le passage au secondaire grâce à des capsules vidéo
Photo: CourtoisieMarilou Filiatreault donne ses conseils en vidéo pour un passage au secondaire réussi.

Une résidente de Rosemont s’est lancée dans la réalisation de vidéos sur Youtube pour accompagner les élèves de sixième année et les rassurer sur leur passage au secondaire à la rentrée prochaine.

Marilou Filiatreault est intervenante psychosociale depuis 17 ans. Chaque année, elle accompagne plusieurs centaines d’élèves à travers des ateliers pour préparer leur passage du primaire au secondaire.

Cette année, malgré le confinement et la fermeture des écoles, elle souhaitait garder un lien avec ses élèves. Elle s’est alors lancé un défi : créer sa chaîne Youtube. Depuis le mois d’avril, elle réalise elle-même des capsules vidéo destinées aux jeunes qui terminent leur sixième année.

«Le but c’est vraiment de les rassurer, de répondre à leurs inquiétudes et de leur donner des conseils pratiques. C’est déjà un moment stressant en temps normal, mais là, avec la pandémie, il y a encore plus d’incertitudes», explique Mme Filiatreault.

Une étape importante

Sous le nom de Madame Passage primaire-secondaire, l’intervenante aborde des thèmes variés comme le système des jours, comment ne pas se perdre dans l’école, ou bien les mythes qui entourent le secondaire.

«Ce sont beaucoup de petits détails qui sont importants à connaître pour ne pas se sentir perdu. Plus les élèves sont préparés, moins il y a de chances qu’ils accumulent du retard et finissent par décrocher», souligne Mme Filiatreault.

Pour les jeunes, la fin du primaire est une étape cruciale selon elle. Les enfants qui étaient les plus grands de leur école se retrouvent dans un univers qu’ils ne connaissent pas et où ils sont les plus jeunes.

«Le passage au secondaire, c’est aussi souvent le passage à l’adolescence. C’est un grand changement que les parents ne savent pas toujours comment gérer. C’est aussi l’intérêt des vidéos. Je peux rejoindre directement les parents, alors que ce n’est pas le cas quand j’interviens en classe», raconte l’intervenante.

Engouement général

Alors qu’elle s’adressait avant tout aux élèves qu’elle a suivi cette année, Mme Filiatreault a vite rencontré l’enthousiasme de parents, professeurs et élèves de partout au Québec. Avec ce format gratuit sur Youtube, elle souhaite justement aider le plus grand nombre d’élèves.

«Je suis vraiment contente de voir que ça a créé un tel engouement. Je reçois beaucoup de messages d’élèves, de professeurs et même de parents qui me remercie. Je me suis lancée sans aucune connaissance en montage vidéo, ça a été un vrai défi», confie-t-elle.

Encouragée par le succès de ses capsules, Mme Filiatreault a l’intention de développer encore plus ce projet. Elle espère pouvoir bientôt proposer des vidéos avec une réalisation de qualité professionnelle et pourquoi pas s’attaquer au passage secondaire-cégep.

Articles similaires