Rosemont
16:14 13 juillet 2020 | mise à jour le: 14 juillet 2020 à 10:58 temps de lecture: 3 minutes

Des ados rosepatriens s’essayent à l’entrepreneuriat

Des ados rosepatriens s’essayent à l’entrepreneuriat
Photo: Courtoisie / Mélina PlourdeDevona, Léa, Mirka, Alice, Ahcene et Hugo.

Pour se forger une première expérience, six ados rosepatriens participent cet été à l’initiative Ados-services. Grâce à ce projet ils apprendront les bases de l’entrepreneuriat coopératif de services.

Âgés de 12 à 15 ans, Ahcene, Hugo, Alice, Devona, Léa et Mirka se sont lancés dans une belle aventure estivale. Pendant six semaines, du 6 juillet au 14 août, ils apprendront à devenir de véritables entrepreneurs en herbe.

«J’ai eu envie de participer parce que j’aime apprendre. Je ne me suis jamais vraiment orientée dans l’entrepreneuriat, donc c’était une bonne occasion pour essayer ça», témoigne Devona Trinh, 15 ans.

Pour faire fonctionner leur entreprise de services, les six ados se partagent les tâches. À tour de rôle, ils auront l’occasion de participer à la gestion de l’agenda et aux comités finance et marketing. Ils organisent aussi eux-mêmes leurs conseils d’administration, supervisés par Mélina Plourde, coordonnatrice-animatrice au Carrefour Jeunesse Emploi.

«Les jeunes suivent des formations, par exemple cette semaine c’était sur le service à la clientèle. Ils sont encadrés, mais ce sont eux qui trouvent leurs contrats tout seuls», précise Mme Plourde, elle-même entrepreneuse.

Selon elle, le but est surtout de permettre aux jeunes d’avoir un avant-goût de ce à quoi peut ressembler le marché du travail et le fonctionnement d’une entreprise. Un objectif qui semble intéresser les ados qui n’ont encore jamais travailler.

«J’avais envie d’apprendre à être plus autonome parce que je pense que ça me servira plus tard», explique ainsi Hugo Giral, 14 ans.

Proposer des services

En plus de découvrir les rouages d’une entreprise coopérative, les ados proposent leurs services aux résidents et aux organismes communautaires de Rosemont―La Petite-Patrie espérant obtenir des contrats.

Une semaine après le début du programme, ils avaient tous trouvé un premier contrat. Alors que Mirka promène un chien, Hugo et Devona repeindront un escalier et Ahcene ira tondre le gazon chez un particulier. Alice et Léa, pour leur part, ont distribué des dépliants publicitaires pour le marché ambulant Fruixi.

Alors qu’Ados-services existe depuis 12 ans, cette année les jeunes doivent adapter leur offre de service au contexte de la pandémie. Pour ne pas exposer leurs clients à un risque de contamination, ils suivront de près les règles dictées par la Santé publique.

«Pour les contrats, il faut respecter les règles de sécurité sanitaire. Quand on entre chez les gens on doit faire très attention. Si possible on vient quand ils ne sont pas là», souligne ainsi Hugo, conscient de la situation.

Le lancement officiel du projet aura lieu le jeudi 16 juillet de 17h à 20h.

Articles similaires