Rosemont
17:13 11 septembre 2020 | mise à jour le: 11 septembre 2020 à 17:23 temps de lecture: 3 minutes

Projet majeur pour L’Illusion, théâtre de marionnettes

Projet majeur pour L’Illusion, théâtre de marionnettes
Photo: Michel Pinault / Collaboration spéciale

Les travaux de construction du nouveau bâtiment de L’Illusion, théâtre de marionnettes, commenceront très bientôt. Cette institution culturelle qui existe depuis 1989 restera ainsi à la même adresse dans Rosemont-La Petite-Patrie.

Au coin des rues Saint-Denis et Beaubien, le bâtiment actuel qui abrite le théâtre de marionnettes était à l’origine un Dunkin’ Donuts lors de sa construction en 1988. Son architecture, que L’Illusion qualifie de «fonctionnelle, monolithique, brune, opaque» a triste allure, surtout si on le compare aux autres bâtiments qui habillent ce croisement.

En effet, le théâtre fait face à trois édifices construits au début du XXe siècle, à savoir l’École Saint-Paul Saint-Édouard, la Banque d’Épargne de la cité et du district de Montréal et l’église Saint-Édouard.

Le bâtiment austère détonne aussi avec l’image que le théâtre de marionnettes souhaite dégager alors qu’il s’adresse à un public jeune. Depuis 2018, la direction de L’Illusion rêve ainsi à une métamorphose.

Grâce à un investissement de 3,4 M$ issu du Fonds du Canada pour les espaces culturels, ce projet va pouvoir se concrétiser cet automne.

«Je me réjouis à l’idée que les jeunes spectateurs de Montréal et des environs pourront bientôt fouler le sol d’un théâtre tout neuf où ils pourront s’initier aux arts de la marionnette et voyager dans toutes sortes d’univers créatifs», a déclaré Steven Guilbeault, ministre du Patrimoine canadien.

Lever de rideau

Pour mener à bien son projet, le théâtre de marionnettes va tout d’abord racheter le terrain et le bâtiment où il est installé. Le nouveau bâtiment comptera deux salles de spectacle qui pourront accueillir en tout 170 places et des espaces techniques plus modernes. Une conciergerie et des bureaux seront aussi intégrés à l’édifice.

À l’extérieur, le bâtiment sera ajouré pour laisser entrer la lumière dans les espaces communs. Des pans de murs en brique verticaux habilleront la façade, rappelant le fameux rideau rouge de la scène de théâtre.

«Nous appuyant sur 40 ans de recherche et de création, nous avons développé une expertise distinctive en théâtre de marionnettes. Des milliers de spectateurs d’ici et de partout s’émerveillent devant les spectacles que nous inventons pour eux», a témoigné Sabrina Baran, directrice générale et codirectrice artistique de L’Illusion.

L’équipe du théâtre profitera des travaux pour élaborer un tout nouveau spectacle intitulé Archipel.
«Avec la force de l’expérience et l’énergie du renouveau, nous regardons vers l’avenir et bâtissons un espace de création et de diffusion dédié aux arts de la marionnette!», a conclu Mme Baran.

Articles similaires