Rosemont
14:21 16 mars 2021 | mise à jour le: 16 mars 2021 à 14:24 temps de lecture: 4 minutes

Un nouveau toit pour l’Hôte Maison

Un nouveau toit pour l’Hôte Maison
Photo: Zoé Magalhaès / Métro MédiaAxelle et Ariane viennent souvent à l’Hôte Maison.

La maison de jeunes l’Hôte Maison s’est récemment installée dans des locaux fraîchement rénovés dans le Centre Père Marquette. Un nouveau départ qui laisse entrevoir de beaux projets.

Après plus de trente ans passés au 6255 rue Boyer, l’Hôte Maison a enfin investi son nouvel espace dans les anciens vestiaires de soccer du Centre Père Marquette, au 1555 rue de Bellechasse. L’endroit a été spécialement rénové par l’arrondissement de Rosemont–La Petite-Patrie pour accueillir la maison de jeunes.

Lumineux et accueillant, le lieu est découpé en cinq espaces différents. On y trouve ainsi un bureau, une salle d’étude, qui fait aussi office de salle de musique, une cuisine aménagée, un espace salon et bien sûr, une salle de bain.

«C’est un local extraordinaire, on est vraiment choyé», a déclaré le directeur de l’Hôte Maison, Jimmy Rancourt, lors d’une visite des locaux organisée en présence des élus.

Si la pandémie limite pour l’instant les activités au strict minimum (de l’aide au devoir), M. Rancourt espère bientôt pouvoir profiter du lieu dans son plein potentiel. Les projets qu’il aimerait mettre en place sont nombreux.

«On aimerait ça avoir un band par exemple, organiser des rencontres musicales et peut-être même sortir un album», dit-il avec enthousiasme.

Situé en plein cœur du parc, l’organisme pourra facilement prévoir des activités extérieures et devrait pouvoir bénéficier d’un accès direct au gymnase du centre par l’intérieur pendant l’hiver.

«L’utopie serait d’ouvrir les midis, parce que l’école secondaire [Père Marquette] est juste là et certains jeunes dînent seuls. Ici on peut cuisiner, donc plusieurs fois par semaine on aimerait faire des ateliers ou des concours culinaires», ajoute-t-il en présentant la cuisine spacieuse et adaptée aux personnes à mobilité réduite.

Nouveau départ

Depuis 2017, l’organisme vivait dans l’incertitude, alors que la Commission scolaire de Montréal lui avait annoncé vouloir récupérer son local de la rue Boyer pour le revendre. Ne pouvant pas racheter l’immeuble, l’Hôte Maison avait jusqu’à la fin de son bail, le 30 juin 2020, pour quitter les lieux.

Interpellé par l’organisme, l’Arrondissement est intervenu pour trouver une solution.

«L’Hôte Maison est ancrée dans le quartier depuis des années et joue un rôle important auprès des jeunes du quartier. On ne pouvait pas se permettre de perdre cette maison de jeunes, il n’en était pas question», explique le maire de Rosemont–La Petite-Patrie, François W. Croteau.

Responsable notamment des loisirs, du développement social et des sports, c’est le conseiller de la Ville Jocelyn Pauzé qui a eu l’idée d’intégrer l’Hôte Maison au Centre Père Marquette.

Le projet qui a coûté environ 700 000 $ a été réalisé en un an et demi, ce qui a permis à l’Hôte Maison de ne pas interrompre ses services.

«Ça donne un beau résultat intégré dans une installation déjà existante, se réjouit M. Pauzé. Ça va être bénéfique pour ces jeunes qui vont fréquenter aussi l’aréna, les gymnases, les salles polyvalentes.»

Les jeunes qui fréquentent déjà l’Hôte Maison semblent d’ailleurs ravis de ce changement.

«J’allais souvent à l’ancienne Hôte Maison, mais là c’est encore plus nice, parce que je finis les cours et je peux venir directement ici. C’est comme un entre-deux après l’école avant de rentrer chez toi où tu peux vraiment relaxer», témoigne Ariane, une habituée de la maison de jeunes.

Articles similaires