Rosemont
14:37 20 juillet 2021 | mise à jour le: 20 juillet 2021 à 14:37 Temps de lecture: 3 minutes

Un «Blitz international» pour suivre les papillons monarques

Un «Blitz international» pour suivre les papillons monarques
Photo: emkaplin /123RFThree Monarch butterflies on a flower in garden on bank of the Lake Ontario in Toronto, Canada, September 12, 2017

Du 23 juillet au 1er août, des milliers de bénévoles du Canada participeront au 5e Blitz international annuel de suivi du monarque, une espèce de papillon dont la population est en chute libre depuis 20 ans.

Grâce au programme de l’Insectarium d’Espace pour la vie, les Canadiens, à l’instar des Mexicains et des Américains, sont invités à observer les populations de monarques et à repérer les œufs, les chenilles, les chrysalides et les papillons sur des plants d’asclépiades.

À travers cette activité, les chercheurs et chercheuses détermineront les zones prioritaires en vue d’y appliquer des mesures de conservation des monarques en Amérique du Nord.

« Les clichés annuels de monarques et la présence des asclépiades aident à mieux comprendre la dynamique entre les générations estivales et leur habitat de reproduction », souligne l’Insectarium d’Espace pour la vie, dans un communiqué.

Comment participer ?

Pour participer à cette initiative, quatre étapes sont recommandées par l’Insectarium de Montréal. Il s’agit de trouver des plants d’asclépiades, d’y vérifier la présence des monarques et de noter les observations. La dernière étape est de créer un compte et de transcrire les données sur le site web de la mission monarque (mission-monarch.org).

Jusqu’à présent, le Blitz a permis de réunir plus de 4000 observations. Les données recueillies sont téléversées sur le site du Réseau trinational de connaissances sur le monarque, où elles sont accessibles à tous ceux et celles qui souhaitent les consulter et les télécharger.

Durant les quatre dernières éditions, 2037 participants ont été enregistrés à travers le Canada, les É-U et le Mexique. Plus de 123 000 plants d’asclépiades ont été recensés.

Après une diminution dramatique du nombre de monarques au cours des 20 dernières années, la population de l’Est, qui hiverne dans le centre du Mexique, a connu une importante augmentation en 2018-2019. Depuis, cette population a connu deux baisses consécutives au cours des deux dernières années (53 % en 2019-2020 et 26 % en 2020-2021 par rapport à l’année précédente), et demeure bien plus faible que les niveaux historiques.

La population de l’Ouest, qui hiverne sur la côte californienne, est proche de l’extinction puisque seulement 1914 monarques ont été signalés lors de la dernière édition du Western Monarch Thanksgiving Count (Recensement des populations de monarques de l’Ouest à l’Action de grâces), soit une baisse de 99,9 % depuis les années 1980.

Le monarque pèse moins d’un gramme.

Il existe deux voies migratoires reconnues en Amérique du Nord, à l’Est et à l’Ouest. La migration s’effectue sur 3000 à 5000 kilomètres et s’étend sur les trois pays. La population migratrice de l’Est a chuté de plus de 80 % en 20 ans. La population de l’Ouest a décliné de 99,9 % depuis les années 1980. Elle est en voie d’extinction. Montréal est, depuis 2017, Ville amie des monarques.

Source : Espace pour la vie

Articles similaires