Rosemont

Débat électoral au Collège Jean-Eudes

Les élèves du Collège Jean-Eudes ont assisté à un débat électoral le 14 octobre.
Les élèves du Collège Jean-Eudes ayant assisté au débat du 14 octobre dernier. Photo: Repslabel,Gracieuseté

Les élèves du Collège Jean-Eudes ont assisté à un débat opposant les candidats à la mairie de l’arrondissement Rosemont–La Petite-Patrie, le 14 octobre.

Les candidats à la maire de Rosemont–La Petite-Patrie, François Limoges de Projet Montréal et Gilles Grondin d’Ensemble Montréal, ont répondu favorablement à l’invitation des professeurs et du directeur général du Collège Jean-Eudes, Dominic Blanchette.

Au total, environ 70 élèves du secondaire ont assisté au débat, qui portait sur plusieurs thèmes choisis par leurs soins, dont l’école et son intégration dans le quartier, le transport actif, la vie de quartier et les infrastructures sportives. 

Les élèves ont par exemple voulu savoir si le prochain maire de Rosemont comptait organiser des événements extérieurs, comme des concerts, avec l’allègement des mesures sanitaires. Les débatteurs ont également abordé la gestion du REV Bellechasse, qui divise la communauté du Collège, et la diminution de l’empreinte écologique de l’arrondissement.

De l’avis du modérateur du débat et professeur au Collège Félix Revelin-Couture, les élèves ont apprécié leur expérience, se montrant «respectueux et attentifs» tout au long de celle-ci. «Ils réalisaient l’opportunité qu’ils avaient d’avoir devant eux un futur maire de Rosemont», souligne-t-il. Toutes les questions destinées aux candidats provenaient d’ailleurs des élèves.

Pas le premier débat à Jean-Eudes

Pour la grande majorité des élèves, l’expérience du 14 octobre n’était pas une première. Comme le souligne M. Revelin-Couture, les élèves du Collège sont amenés à être actifs du côté politique et vie démocratique.

Si l’événement était d’envergure moindre que les élections municipales qui auront lieu le 7 novembre prochain, les étudiants avaient notamment eu l’occasion d’élire le conseil des élèves de leur établissement deux semaines auparavant. Ils avaient également suivi de près la tenue des dernières élections fédérales et s’étaient même prêtés à une simulation de vote, élisant un gouvernement néo-démocrate. «Même s’ils n’ont pas encore 18 ans, ils se sont retrouvés à avoir plusieurs débats et plusieurs opportunités de voter», précise M. Revelin-Couture.

Il s’agissait de la deuxième fois que le Collège Jean-Eudes organisait un débat électoral, alors que l’établissement avait déjà accueilli les candidats du Parti vert, du Parti libéral et du NPD lors des élections fédérales de 2019. La rapidité avec laquelle s’est déroulé le dernier scrutin libéral n’a pas permis le retour de l’expérience cette année.

M. Revelin-Couture affirme toutefois qu’un débat rassemblant les candidats de Rosemont–La Petite-Patrie devrait se tenir à l’occasion des prochaines élections provinciales, prévues pour 2022.

Vos nouvelles 100% locales, recevez-les chaque jour.

Nos infolettres vous suivent partout.

Articles récents du même sujet