Rosemont–La Petite-Patrie

Un dépanneur de Rosemont réussit à être québécois à 99%

Toutes les choses parfaites offre des produits à 99% québécois.
Toutes les choses parfaites offre des produits à 99% québécois. Photo: Gracieuseté

En octobre 2020, Karine Martel, alors cheffe propriétaire du Café In Vivo situé dans le Parc olympique, se résout à mettre la clé sous la porte, en raison de la pandémie. L’entrepreneure ne reste pas sans projet bien longtemps, puisque peu après, elle décide de se lancer dans une autre aventure. Elle est désormais aux commandes du dépanneur Toutes les choses parfaites, situé dans le quartier Angus, et a fait le pari d’offrir à ses clients des produits à 99% québécois.

Facile, proposer du québécois

Pour Mme Martel, le défi d’offrir des produits presque exclusivement québécois ne s’est pas révélé très compliqué. «C’est très facile! Souvent, les gens sont surpris de voir à quel point il y a des produits québécois. Sincèrement, je pourrais presque ouvrir un deuxième magasin avec d’autres marques, parce qu’il y en a tellement. C’est facile de trouver du québécois», s’exclame-t-elle. L’offre du dépanneur, qui, dans les rares cas où elle n’est pas québécoise, est du moins canadienne, est en effet vaste. On peut autant y trouver de la crème glacée, des produits surgelés et du prêt-à-manger que des brosses à dents, des sacs à ordures ou des produits de papeterie comme des cartes de souhaits.

Mme Martel insiste sur le fait que si on appelle parfois son commerce une «boutique», elle le voit davantage comme un dépanneur. «C’est un dépanneur revampé à 100% local. On y retrouve presque tout ce qu’il y a dans un dépanneur québécois conventionnel, à quelques exceptions près. Je ne vends pas de loterie ou de cigarettes. On vend des plantes à la place!», précise-t-elle.

Un dépanneur de plus en plus populaire

L’entrepreneure souligne que, depuis l’ouverture de son commerce il y a un mois, l’intérêt est fortement au rendez-vous. «Les gens sont super contents et curieux. Ils posent des questions et ils font des demandes. On est très à l’écoute d’ailleurs. C’est super agréable», explique-t-elle. Le succès du dépanneur québécois dépasse d’ailleurs les frontières du quartier, puisque Mme Martel a été lauréate du premier prix de la finale régionale (Montréal) du Défi OSEntreprendre 2021 Création d’entreprise/Commerce.           

Mme Martel souligne l’importance de son équipe, qui est composée d’anciens employés du Café In Vivo. «Mon équipe fait vraiment partie du succès de ce projet», conclut-elle.

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez chaque semaine, un résumé de l’actualité de Rosemont.

Articles récents du même sujet