Rosemont–La Petite-Patrie

Des espaces disponibles au Marché Jean-Talon

Les candidatures peuvent être envoyées jusqu'au 8 mars. Photo: Archives

Les Marchés Publics de Montréal sont à la recherche de restaurateurs ou d’artisans de l’agroalimentaire pour des locaux qui sont actuellement disponibles au Marché Jean Talon dans le quartier de La Petite-Patrie.

Deux locaux sont disponibles immédiatement et à l’année et un troisième est disponible pour la saison estivale qui se déroule de mai à octobre, car situé dans les zones découvertes.

Le premier local, référencé B-1, est niché dans un passage piéton avec un accès au marché via la rue Mozart. Sa superficie est de 915 pieds carrés et l’espace peut accueillir une terrasse durant la période estivale.

Le deuxième local est situé à une des entrées principales du marché Jean-Talon. La façade du local est à l’angle de l’avenue Henri-Julien et de la ruelle Sud.

Sa superficie est de 1230 pieds carrés et serait plutôt réservée «à un concept alimentaire qui saura faire rayonner le savoir-faire gastronomique d’ici».

Enfin, environ cinq stands sont disponibles dans l’Allée des plaisirs gourmands au sein du Marché Jean-Talon. Les Marchés Publics de Montréal sont à la recherche d’un «produit alimentaire unique, délicieux et local».

La superficie approximative est de 260 pieds carrés, soit 10 pieds de façade et 26 pieds de profondeur. Il est protégé sur 17 pieds par la marquise du marché.

Pour postuler, il faut faire parvenir un plan d’affaires complet. Le projet doit inclure l’offre des produits et services ainsi que la vision et le plan d’aménagement du local, incluant le budget d’aménagement.

Il doit également comprendre les coûts de démarrage et les prévisions financières en plus de contenir une liste des actionnaires et une courte biographie.

Enfin, il faudra communiquer les coordonnées de la personne contact.

Une bonne prévisibilité commerciale

Le directeur général des Marchés Publics de Montréal, Nicolas Fabien-Ouellet, indique que malgré la pandémie, le marché Jean Talon offre une bonne prévisibilité en termes de commerce.

Le marché étant un des commerces essentiels, les mesures sanitaires mises en place ont été efficaces, souligne le directeur général.

Les marchés publics ont bon espoir d’avoir des candidatures. Ils avaient reçu une vingtaine de candidatures l’année dernière, alors que la pandémie battait également son plein.

Nicolas Fabien-Ouellet affirme que l’organisme est ouvert aux propositions diverses qui viendront compléter l’offre du marché.

Enfin, il est possible pour les candidats de postuler pour les locaux ou les stand externes ou les deux.

Les candidatures peuvent être envoyées jusqu’au 8 mars à location@marchespublics-mtl.com. Des réponses seront données aux candidats le plus rapidement possible par la suite, précise Nicolas Fabien-Ouellet.

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez chaque semaine, un résumé de l’actualité de Rosemont.

Articles récents du même sujet