Soutenez

Acquisition du 6839 Drolet par le milieu communautaire de La Petite-Patrie

Les organismes communautaires qui composent le Centre logent dans cette propriété excédentaire de la Commission scolaire de Montréal depuis 40 ans. Photo: Gracieuseté, Centre Social et Communautaire de La Petite-Patrie

Après plus de 10 ans de démarches, le Centre Social et Communautaire de La Petite-Patrie a bouclé son montage financier afin d’acquérir un bâtiment de l’arrondissement occupé par un total de 13 organismes communautaires.

La Ville de Montréal en a fait l’annonce ce mercredi, accordant un soutien financier de 500 000$ à l’organisme à but non lucratif mis sur pied en 2011 afin de réaliser cette acquisition. Cette somme s’ajoute à l’aide financière de 150 000$ accordée par l’arrondissement Rosemont-La Petite-Patrie.

«Cette transaction vient conclure une mobilisation historique de tous les organismes et acteurs sociaux de La Petite-Patrie, s’est réjoui le maire de l’arrondissement de Rosemont–La Petite-Patrie, François Limoges. C’est toute une communauté qui s’est mobilisée autour de ce projet pendant plus de 10 ans.»

Précarité locative

La Ville de Montréal n’a pas pu indiquer le coût total pour l’achat de cet immeuble situé sur la rue Drolet et appartenant auparavant au Centre de services scolaire de Montréal, mais selon le rôle d’évaluation foncière de la métropole, sa valeur serait de plus de 2 M$.

«Ce long laps de temps à réaliser notre projet démontre bien les efforts, la persévérance, les apprentissages à développer, le partenariat à renouveler, les incertitudes à surmonter pour mener à bien ce type de projet», a souligné la présidente du Centre Social et Communautaire, Anne Thibault.

Nous avons tenu le coup, car nous sommes conscientes que le marché des espaces locatifs dédiés aux organismes communautaires se dégrade d’année en année et qu’une occasion comme celle-là ne se présente pas souvent.

Anne Thibault, présidente du Centre Social et Communautaire de La Petite-Patrie

Ajoutant que l’accessibilité à des espaces adaptés aux réalités des organismes communautaires est un enjeu qui mérite toute l’attention de la classe politique, Anne Thibault soutient que l’acquisition du 6839 Drolet offre à des groupes communautaires la possibilité de ne plus vivre la précarité locative, cette précarité qui est le lot de trop de groupes communautaires.

Jointe par Métro, la responsable de la diversité, de l’inclusion sociale, de l’itinérance, de l’accessibilité universelle, de la condition féminine, de la jeunesse et des personnes aînées au comité exécutif, Josefina Blanco, se dit consciente de cet enjeu.

[Cette acquisition] donne une stabilité nécessaire aux organismes communautaires qui jouent un rôle essentiel pour notre quartier, pour notre tissu social, et donnent toutes sortes de services de première et de deuxième lignes.

Josefina Blanco, conseillère du district de Saint-Édouard

Elle souligne également que cette nouvelle «extraordinaire» ne concerne pas uniquement l’arrondissement Rosemont–La Petite-Patrie, «mais aussi l’ensemble du territoire, parce qu’il y a des organismes qui sont locaux, mais il y a d’autres organismes qui ont une portée plus régionale».

Transition écologique

En plus de permettre l’achat de l’immeuble, le soutien financier vise à remplacer le chauffage au mazout par un chauffage électrique. Des 500 000$ investis par la Ville, une somme de 200 000$ sera consacrée à cette fin, permettant ainsi au Centre Social et Communautaire de se conformer aux exigences municipales en matière de réduction des gaz à effet de serre (GES).

«Ainsi, nous poursuivons notre engagement collectif à accélérer la transition écologique en posant des gestes concrets», a déclaré la responsable de la transition écologique et de l’environnement au comité exécutif, Marie-Andrée Mauger.

Le Centre offre une diversité d’activités et de services qui rejoignent chaque année 180 groupes et près de 20 000 personnes.

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez chaque semaine un résumé de l’actualité de Rosemont.

Articles récents du même sujet

Mon
Métro

Toute l'actualité locale au même endroit.

En vous inscrivant à Mon Métro, vous manifestez votre engagement envers la presse locale. + Profitez d’une expérience numérique personnalisée en fonction de vos champs d’intérêt et du quartier où vous résidez. + Sélectionnez vos articles favoris pour une lecture en différé.