Saint-Laurent
05:00 27 février 2017 | mise à jour le: 27 février 2017 à 05:00 temps de lecture: 3 minutes

Pour l’amour des artisans

Pour l’amour des artisans
Photo: Isabelle Bergeron/TC MediaExposition permanente Savoir-Faire, réalisée par Toast Studio, au Musée des Maitres et Artisans du Québec, avenue Sainte-Croix, Saint-Laurent, le 22 février 2017.


De nouvelles pièces font leur entrée dans la collection permanente du Musée des maîtres et artisans du Québec (MMAQ), à Saint-Laurent. À cette occasion, ceux qui les ont créées, du forgeron au tailleur de pierre en passant l’horloger, sont à l’honneur dans des courts-métrages réalisés par le documentariste québécois Julien Fréchette.

Les huit artisans font l’objet de vidéos, d’images à 360°, de photos et de textes sur des bornes interactives. Intitulé «Savoir‐Faire», l’exposition veut montrer la pertinence de leur travail pour la compréhension de l’histoire et l’identité.

«Ce sont des métiers en péril. Par exemple, le fléché est classé dans le patrimoine immatériel du Québec, mais c’est la connaissance de cette technique de tissage qui est le véritable trésor», souligne le directeur du MMAQ, Pierre Wilson.

Le gouvernement devrait reconnaître ces artisans et leur attribuer des fonds, comme le fait le Japon avec ses trésors nationaux vivants, qui perpétuent les traditions ancestrales.

L’exposition met en valeur notamment ceux qui travaillent le bois, le métal ou la pierre. Il y a aussi un des rares horlogers de la province. Certains ont une histoire de vie singulière, comme le chaloupier Daniel St-Pierre, du Bic.

«J’ai toujours été sur la fin de quelque chose, mais j’aimerais que ça reste cette fois», témoigne celui qui fut aussi marin et gardien de phare.

Numérique
Doté d’une subvention du Plan culturel numérique du Québec, le musée s’est associé au projet de Julien Fréchette pour mettre en image ces métiers patrimoniaux.

Le cinéaste indépendant a repris deux films qu’il avait déjà réalisés en 2013 sur un tonnelier et un ferronnier d’art pour le Canal Savoir. Pour le MMAQ, il a ajouté six portraits d’artisans, tournés l’été dernier dans leurs ateliers.

«J’avais un intérêt pour la question de la transmission des savoir-faire et, grâce à un rendu très léché, je voulais qu’on puisse entrer dans leur univers», explique M. Fréchette.

Les vidéos plongent dans l’humanité des personnages rencontrés, loin de la folklorisation. Ils expliquent le choix de leur métier manuel créatif et ce que ça leur apporte.

M. Fréchette espère ainsi contribuer à la transmission de ces savoirs immatériels, en laissant une trace dans le paysage virtuel au Québec.

Le directeur du musée, M. Wilson, va plus loin en souhaitant que ces métiers d’arts soient enseignés à l’université, à côté du design et du commerce, et pas seulement au cégep. Des occasions d’affaires pourraient alors voir le jour.

Le MMAQ est ouvert du mercredi au dimanche, de 12h à 17h (615, avenue Sainte-Croix). Informations: mmaq.qc.ca et 514 747-7367.

Artisans à découvrir
Adrien Bobin, tailleur de pierre
Mathieu Collette, forgeron
Hélène Blouin, flécheuse
Clodet Beauparlant, vannière
Daniel Pelletier, horloger
Daniel St-Pierre, chaloupier
Pascal Plamondon, tonnelier
Guy Bel, ferronnier d’art

Articles similaires