Saint-Laurent

Une radio rassembleuse à Saint-Laurent

Une radio rassembleuse à Saint-Laurent
Photo: Nouvelles Saint-Laurent News - Denis GermainAvec deux animateurs principaux et quatre bénévoles coanimateur, la Voix de St-Lo produit plus d'une dizaine d'émissions.

Véritable plateforme d’éducation populaire, la Voix de St-Lo, qui résonne sur le web depuis cinq ans, souhaite se faire entendre par un plus large auditoire. La radio communautaire du Centre Bon Courage de la Place Benoit projette l’implantation d’une antenne au parc Saint-Laurent afin de passer sur la bande FM, d’ici l’été.

Avec actuellement quelques dizaines d’auditeurs par heure, la Voix de St-Lo vise à rejoindre un bassin de 100 000 personnes.

«L’objectif est d’être le reflet de la communauté laurentienne, pas seulement de la Place Benoit», mentionne le chargé de communication du centre, Jean Baptiste, aussi animateur et responsable de la programmation.

La station a obtenu sa licence du Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) il y a deux ans, mais celle-ci demeure encore inutilisée. La direction du Centre Bon Courage a d’abord voulu installer une antenne près de son établissement. En raison d’habitations à proximité, la Voix de St-Lo a dû revoir ses plans.

Des discussions sont en cours avec l’arrondissement pour installer le dispositif sur l’espace vert situé à l’intersection de la rue Poirier et du boulevard Henri-Bourassa Ouest.

«Maintenant, on doit faire une étude de faisabilité pour voir s’il n’y a pas d’interférence, si tout fonctionne bien», indique M. Baptiste.

Il ne cache pas que le temps presse pour la construction puisque les autorisations du CRTC arriveront bientôt à terme. Le projet est évalué à plusieurs milliers de dollars, un financement qui reste à boucler pour l’organisme communautaire.

Petit laboratoire  

Le 13 février marque la 8e édition de la Journée mondiale de la radio. L’UNESCO célèbre l’impact de ce médium sur la vie des gens. La Voix de St-Lo peut en témoigner.

À travers son émission La radio des enfants, la plateforme apprend à des jeunes à créer une chronique et à prendre la parole en public. «La radio est aussi un outil qui aide ces jeunes à sortir de leur quotidien. Il y a une volonté de les amener à se dépasser et à prendre conscience des enjeux de société. C’est comme un petit laboratoire», évoque M. Baptiste.

L’été dernier, la webradio a été accréditée au festival international Nuits d’Afrique, permettant à deux jeunes de couvrir l’événement. «L’animatrice m’a dit qu’avec la radio, elle a pu sortir de chez elle», raconte le responsable.

Mise sur pied en 2014, la Voix de St-Lo vise également à renforcer le sentiment de communauté et être le reflet de la diversité ethnique de Saint-Laurent. La grille horaire propose une dizaine d’émissions couvrant notamment la musique, les problématiques des aînés, l’histoire de l’arrondissement, la santé, le bien-être et la salubrité. Elle offre de plus une vitrine à différents organismes locaux.

«C’est aussi de permettre aux citoyens en situation de vulnérabilité d’avoir accès aux médias d’information, pouvoir s’exprimer et d’être considérés comme des acteurs. Ça les aide dans leur intégration à la société d’ici», soutient Jean Baptiste.

Comme bien d’autres médias, le principal défi pour la radio laurentienne est de trouver un modèle d’affaires qui saura assurer sa pérennité.