Saint-Laurent

Un diplômé du cégep de Saint-Laurent prend la route de la Russie

Un diplômé du cégep de Saint-Laurent prend la route de la Russie
Photo: Compétences QuébecRaoul Surprenant a obtenu son diplôme du cégep de Saint-Laurent en 2018 en technique de génie mécanique.

Un jeune diplômé du cégep de Saint-Laurent tentera de tirer son épingle du jeu au 45e Mondial des métiers 2019, qui se tient dans la ville russe de Kazan. Raoul Surprenant, qui sera de la catégorie «Technologie de la fabrication et de l’ingénierie», se prépare depuis maintenant un an. 

«C’est sûr que plus ça approche, plus je suis nerveux, confie l’étudiant de 20 ans, s’envolant pour le pays de Vladimir Poutine le 18 août. Mais, avec mes entraîneurs, je pense qu’on a fait une assez bonne préparation, je ne suis pas trop stressé.» Il investit une quarantaine d’heures par semaine pour être fin prêt.

Celui qui étudie aujourd’hui en l’École Polytechnique de Montréal a remporté l’or aux Olympiades canadiennes des métiers et des technologies, dans la catégorie «Dessin industriel». Cela lui a donné ensuite la chance de confirmer sa participation aux mondiaux, en se démarquant à la Skills Canada National Competition.

«Il est rapide, mais et il est aussi très précis. Il cherche toujours à bonifier son travail», souligne son professeur en génie mécanique au cégep de Saint-Laurent et entraîneur pour la compétition, Abdelmajid Lajmi. 

Le Rosepatrien devra se soumettre à quatre épreuves de six heures. Durant ces périodes, à l’ordinateur, il aura comme défi de concevoir des pièces servant à un type de machinerie précis. 

Par exemple, lors de la dernière édition en 2017, les participants étaient appelés à former une structure de métal pour une chaîne de montage pour des caisses de bouteilles de verre.

Pression 

Raoul Surprenant a pris les grands moyens pour garder son calme lors de la compétition. «Je suis en train de travailler avec un entraîneur de préparation mentale qui côtoie des athlètes, partage-t-il, ajoutant qu’il a appris à développer une routine et certaines techniques de respirations. 

Pour sa carrière, ce sera une occasion «de se comparer au reste du monde», indique-t-il. «C’est un énorme boost pour le CV. Ça démontre ta valeur.» 

Les mondiaux sont un événement d’envergure, regroupant pas moins de 1300 jeunes, provenant de plus de 60 pays. Au moins 150 000 spectateurs assisteront aux compétitions, selon Compétences Canada.