Saint-Laurent
07:30 18 mars 2020 | mise à jour le: 20 mars 2020 à 23:52 temps de lecture: 3 minutes

La bibliothèque du Vieux Saint-Laurent entre tradition et modernité

La bibliothèque du Vieux Saint-Laurent entre tradition et modernité
Photo: Métro Média - Laurent Lavoie

Après un an de travaux, la bibliothèque du Vieux Saint-Laurent, ancrée au coin des rues De l’Église et Saint-Germain depuis le milieu des années 1960, est fin prête à accueillir les Laurentiens avec du nouveau mobilier et un design intérieur revampé.

Les dernières rénovations dataient d’une trentaine d’années. «Si on ne prend pas soin de nos bâtiments, il pourrait y avoir une dégradation, dit le maire de Saint-Laurent Alan DeSousa. Même à l’ère numérique, les bibliothèques continuent de jouer un rôle important.»

Pour ce faire, une bonne part du mobilier a été remplacé pour qu’il soit adapté aux besoins de la communauté. La bibliothèque était très fréquentée par les étudiants du Collège Vanier et du cégep de Saint-Laurent, tous deux situés à quelques coins de rue, les concepteurs se sont assuré que les bureaux soient munis de prises électriques.

«On voyait les fils qui traînaient partout. [Le mobilier] n’était pas fait pour ça, explique Christine Fillion, cheffe de section de la bibliothèque. Notre premier souci, c’était que les gens puissent se brancher avec leurs appareils.»

Touche traditionnelle

Dans la démarche de consultation qui a précédé les travaux, les citoyens avaient fait part de leur désir de garder une touche traditionnelle. «C’est une bibliothèque où tu ne parles pas fort, où il n’y a pas d’écrans partout. Les citoyens aimaient beaucoup le calme et le côté plus intime», indique la chargée de communication Geneviève Bouchard.

Un maximum d’espace de consultation a été conservé, sans postes informatiques, par exemple.

À l’exception de travaux d’entretien sur les escaliers extérieurs, l’architecture de l’édifice est demeurée intacte. L’arrondissement n’écarte pas l’idée d’y apporter éventuellement des changements.

Parmi les autres nouveautés, un espace pour les enfants de 0 à 5 ans remplace un bureau fermé à l’étage inférieur dédié aux enfants. «On a beaucoup de jeunes familles. Nos heures du conte sont très fréquentées», mentionne Mme Fillion.

Un tout nouvel éclairage au DEL a aussi été installé.

This slideshow requires JavaScript.

Favoriser le partage

La tendance actuelle dans les bibliothèques de Montréal est de détenir moins de collections de livres ou de disques pour favoriser le partage.
«Si Saint-Laurent n’a pas le livre, je le réserve et il arrive de Pierrefonds, de Verdun ou de Saint-Léonard. Il y a 4 millions de documents dans le réseau et tous les usagers ont accès à ça», explique la cheffe de section.

La bibliothèque du Vieux Saint-Laurent compte sur environ 120 000 documents divers. La population laurentienne étant principalement bilingue, la collection serait 65% en français et 35% en anglais.

Durant les travaux, les nombreuses collections étaient disponibles à la salle Saint-Joseph de la paroisse de Saint-Laurent, qui, auparavant, était une bibliothèque en soi.

Petite histoire

Avant l’arrivée des premières bibliothèques municipales à Saint-Laurent, dans les années 1930 et 1940, il fallait compter sur certaines initiatives citoyennes pour avoir accès à des livres.

La bibliothèque du Vieux-Saint-Laurent, la première à être chapeautée par la municipalité de l’époque, est d’ailleurs née de la fusion de projets citoyens en 1965,

À ce moment-là, Saint-Laurent est devenu un milieu un peu plus urbain et les les services publics ont pris un peu plus d’ampleur.

 

Articles similaires