Saint-Laurent
14:30 26 mai 2020 | mise à jour le: 26 mai 2020 à 15:07 temps de lecture: 2 minutes

Deux projets immobiliers à surveiller dans Saint-Laurent

Deux projets immobiliers à surveiller dans Saint-Laurent
Photo: Métro Média - Laurent LavoieIl est trop tôt pour connaître la valeur exacte des projets immobiliers, qui pourraient subir des modifications.

Deux projets immobiliers pousseront bientôt dans l’arrondissement Saint-Laurent.

Tout juste au sud du quartier Bois-Franc, à Saint-Laurent, un terrain actuellement vacant de la rue Lucien-Thimens accueillera un projet de condos et de logements locatifs. Le projet de 184 unités réparties sur 6 étages a été autorisé au dernier conseil d’arrondissement.

Les deux tiers seront des condos alors que la balance sera offerte en location. Une unité sur 10 aura 3 chambres et plus. La partie l’ouest du lot sera aménagé en espace vert, qui sera relié au parc Tassé, situé sur la rue Billeron.

Le projet, orchestré par Signature Bois-Franc, ne comptera aucun logement social. Le promoteur devra donc fournir une compensation financière, tel que prévu par la réglementation de la Ville de Montréal.

Par ailleurs, l’hôtel Days Inn, à la jonction du boulevard de la Côte-Vertu et de la Transcanadienne, sera complètement refait, le bâtiment datant des années 1960. L’entreprise démolira les installations actuelles pour construire trois nouveaux édifices de six étages comportant plus de 540 chambres.

Le taux de végétation sur le site sera supérieur à 40%, alors que la norme est de seulement 15%. «On est vraiment au-delà des critères de verdissement de base dans un secteur comme ça», souligne le directeur à l’aménagement urbain, Éric Paquet. Une centaine d’arbres seront aussi plantés.

Écolo

À l’instar du projet sur Lucien-Thimens, les composantes écologiques des toits et le stationnement souterrain permettront d’atteindre la certification environnementale LEED Argent (Leadership in Energy and Environmental Design), mais ne sont pas assez pour la catégorie Or.

Le maire Alan DeSousa a voulu savoir s’il était possible d’intégrer des aménagements favorisant la circulation de vélo et d’autobus tout en permettant une meilleure certification. «La balle va être dans le camp du promoteur», a expliqué M. Paquet.

Puisque les constructions se trouvent sous un corridor aérien menant à l’aéroport Montréal-Trudeau, des vérifications seront faites pour que les matériaux utilisés par le promoteur assurent l’insonorisation adéquate des chambres.

7 888

Le projet de la rue Lucien-Thimens sera construit sur un terrain de 7 888 m², l’équivalent d’environ un terrain de football.

Articles similaires