Saint-Laurent
14:39 11 juin 2020 | mise à jour le: 11 juin 2020 à 14:39 temps de lecture: 3 minutes

Escrime: Jia Qi Wu parmi les meilleures au Canada

Escrime: Jia Qi Wu parmi les meilleures au Canada
Photo: Gracieuseté - Fondation de l’athlète d’excellence du QuébecJia Qi Wu (à droite) a brillé lors de la Coupe Canada à Vancouver en septembre 2019.

Après plusieurs années d’entraînement, la Laurentienne Jia Qi Wu parvient maintenant coup après coup à consolider sa place dans le monde de l’escrime canadien.

Jia Qi Wu, qui est troisième dans la catégorie junior au pays, a multiplié les bonnes performances dans la dernière année. À la Coupe Canada de Vancouver, elle a terminé sur la plus haute marche du podium en junior et 5e en senior. L’athlète s’est aussi classée 6e au Championnat panaméricain junior en février.

«Il faut que je continue de travailler fort pour avoir d’autres bons résultats la saison prochaine pour me qualifier encore sur l’équipe canadienne», mentionne celle qui vient de terminer ses études en sciences de la santé au Collège Jean-de-Brébeuf.

Ses classements lui ont tout récemment valu une troisième bourse de 2000$ de la Fondation de l’athlète d’excellence du Québec.

Ces fonds lui permettront de couvrir les frais de déplacement qu’impliquent les compétitions internationales.

«Quand elle s’y met, elle est très très travailleuse et je pense que c’est ça qui a fait qu’elle est devenue un des piliers au niveau de l’escrime canadien», soutient son entraîneur de longue date, Jean-Marie Banos.

Parcours

C’est en première secondaire que Jia Qi Wu a choisi de se lancer en escrime. «J’avais essayé aux portes ouvertes et j’avais aimé le sport», souligne la Laurentienne.

C’est en cinquième secondaire qu’elle a toutefois commencé à s’entraîner plus sérieusement, alors que la Fédération d’escrime du Québec l’a choisie en tant que relève. Cela lui a permis de côtoyer régulièrement avec des joueurs de haut calibre.

«Ça te donne la chance d’essayer de voir si la technique que tu possèdes présentement marche contre un adversaire qui a plus d’expérience», souligne celle qui soufflera ses 19 bougies le 20 juin.

Cette avancée dans son développement lui a permis éventuellement de participer à des compétitions internationales.

Pour se tailler une place dans l’équipe canadienne et participer au championnat du monde, il faut amasser assez de points durant les compétitions pour faire partie du top 4 national.

«Les premières choses que j’ai remarquées chez Jia Qi, c’est sa persévérance et son travail.» — Jean-Marie Banos, entraîneur de Jia Qi Wu

Après des tentatives ratées en cinquième secondaire et en première année de cégep, elle a finalement réussi.

Jia Qi Wu, qui étudiera en science informatique à McGill, ne sait pas encore combien de temps elle pratiquera l’escrime, mais d’ici la fin de sa jeune carrière, elle espère continuer de se démarquer dans les compétitions qui l’attendent.

Articles similaires

17:57 22 novembre 2018 | mise à jour le: 22 novembre 2018 à 17:57 temps de lecture: 3 minutes
Efforts récompensés