IDS-Verdun

Diplomation: un bilan positif pour Marguerite-Bourgeoys

À travers le Québec, les taux de diplomation et de qualification au secondaire sont plus élevés pour les filles que pour les garçons. Photo: nirat/iStock

Les plus récentes statistiques sur les taux de diplomation au secondaire font état d’un bilan globalement positif pour le Centre de service scolaire Marguerite-Bourgeoys (CSSMB). Parmi les CSS francophones de la région de Montréal, ce dernier affiche les plus hauts taux d’élèves ayant terminé leurs études en sept ans ou moins.

Les chiffres correspondent aux observations réalisées jusqu’à l’année scolaire 2019-2020. Ils concernent les étudiants qui ont commencé leur secondaire en 2013.

Pour chaque cohorte de nouveaux inscrits, le ministère de l’Éducation du Québec examine le nombre de diplômés au bout de cinq années. Il inclut les étudiants qui ont redoublé une et deux années, et terminé leur parcours en six et sept ans.

La méthode permet aux centres et commissions scolaires de se comparer et d’effectuer de la reddition de comptes. Elle est aussi utilisée pour apprécier la persévérance et la réussite des différentes promotions.

Dans l’ensemble des établissements sous l’administration du CSSMB, 73,3% des membres de la cohorte 2013 ont complété leur secondaire en cinq ans. L’année suivante, le taux de diplomation monte à 85 % avec ceux l’ayant terminé en six ans. Enfin, 88,2% la promotion étudiante de 2013 a achevé son parcours entre 2013 et 2020.

En comparaison avec la cohorte de 2013 du CSS de la Pointe-de-l’Île, les ratios sont de respectivement 60,9%, 74,4% et 79,0% au bout de cinq, six et sept ans d’école secondaire, alors de ceux du CSS de Montréal affichent 60,1%, 72,4% et 77,6%.

Les taux de diplomation et de qualification dans le territoire du CSSMB se situent donc au-dessus des moyennes du réseau scolaire public à l’échelle de Montréal, et de la ville de Québec aussi.

Au niveau de la région administrative, on dénombre des taux de 68,8%, 79,6% et 83,3% à l’issue de cinq, six et sept ans d’école respectivement à compter de 2013. À l’échelle provinciale, les proportions sont de 68,2%, 75,9% et 78,6%.

Lors de son discours d’ouverture pour la 42e législature prononcé le 20 octobre, le premier ministre du Québec, François Legault, a dit vouloir atteindre un taux de diplomation au secondaire de 90% dans l’ensemble des établissements scolaires publics.

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez chaque semaine, un résumé de l’actualité de Saint-Laurent.

Articles récents du même sujet