Saint-Laurent

Un premier spectacle solo pour Jane Millette

Jane Millette lors de Cégep en spectacle
Jane Millette lors de Cégep en spectacle. Photo: Gracieuseté - Jane Millette

Après s’être rendue en finale de Cégeps en spectacle, la danseuse Jane Millette se produira lors de la fête de Saint-Laurent le 6 août. Il s’agit pour elle d’un premier contrat professionnel après s’être fait connaître lors du fameux concours.

Le numéro que la danseuse de 19 ans présentera en est un qu’elle a créé elle-même et qui sera interprété en solo. Il y a quelques mois, Jane Millette ne se serait pas douté qu’elle en serait là aujourd’hui.

L’étudiante en danse au cégep de Saint-Laurent s’est démarquée lors de la finale régionale de Cégeps en spectacle en raison de la technique, de la musicalité de son corps et de la cohésion de son numéro de danse. Elle a atteint la finale nationale.

La jeune femme a pourtant failli de ne pas auditionner pour la compétition. «J’ai presque improvisé aux auditions, parce que je n’avais jamais entendu parler de ce concours et que je n’avais pas eu le temps de créer quelque chose de toutes pièces», indique-t-elle.

Elle a finalement passé ce stade sans embûche, et a même intégré de l’improvisation dans ses numéros des finales locale, régionale et nationale. Cette expérience s’est avérée en être une des plus enrichissantes pour elle.

«C’est un des plus beaux évènements que j’ai vécus. C’était vraiment une belle ambiance où tout le monde s’encourageait, raconte celle qui a maintenant complété son diplôme d’études collégiales en danse. Les commentaires des juges m’ont aussi beaucoup aidé pour la suite de mon parcours.»

Passion

Native de Saint-Jean-sur-Richelieu, Jane Millette a commencé à danser alors qu’elle n’avait que trois ans. Elle étudie en danse depuis le secondaire et continuera ses études à l’École de danse contemporaine de Montréal.

Elle aimerait plus tard évoluer au sein d’une compagnie de danse ou enseigner sa passion. La jeune danseuse compte continuer de se découvrir en persévérant dans cette voie.

«La connexion de mon corps avec la musique me plonge dans un univers qui me permet de me découvrir en tant que personne, explique-t-elle. C’est pour ça que j’aime autant danser.»

Elle apprécie également les liens qui se créent entre les danseurs lors d’une performance.

«Je trouve que l’interaction entre danseurs ou danseuses est l’une des plus belles qui soient, poursuit-elle. C’est vraiment un échange d’énergie duquel on peut s’inspirer dans d’autres sphères de la vie.»

Lors de son numéro, le 6 août, elle sera seule sur scène. C’est donc avec le public qu’elle tentera de connecter.

«Les gens peuvent s’attendre à un numéro de danse contemporaine qui fusionne les styles, explique-t-elle. Ce n’est pas abstrait, mais c’est libre d’interprétation. Les gens vont découvrir mon univers.»

Sa performance, qui dure environ cinq minutes, sera présentée à 15h30 et à 19h45 au parc Beaudet. L’entrée est gratuite.

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez chaque semaine, un résumé de l’actualité de Saint-Laurent.

Articles récents du même sujet