Soutenez

Élections: quels enjeux pour les résidents de Saint-Laurent

Résident qui parle des enjeux des élections.
Métro a rencontré des résidents sur le boulevard Décarie dans le cadre des élections. Photo: Olivier Boivin/Métro Média

Alors que la campagne électorale bat son plein, des résidents de Saint-Laurent rencontrés le long du boulevard Décarie et au parc Beaudet se sont confiés à Métro au sujet des enjeux qu’ils considèrent comme prioritaires pour ces élections.

Environnement

La majorité des personnes rencontrées ont mentionné l’environnement comme étant l’enjeu qui les préoccupait le plus en vue du scrutin du 3 octobre.

Certains, comme Constantina, rencontrée à la sortie du métro Du Collège, considèrent que cet enjeu est important, car il serait tenu pour acquis par certains.

«On a tellement de beaux espaces verts dont on profite à Montréal, dit-elle. Il faut s’assurer que l’on puisse continuer à en profiter.»

Joanne. /CP: Olivier Boivin – Métro Média

Même son de cloche du côté de Joanne, qui marchait un peu plus loin sur Décarie. «Pour moi, c’est l’environnement, parce qu’on veut continuer à vivre, dit-elle. Ça et l’équité sociale, ce sera ce que je suivrai principalement.»

Laurent. /CP: Olivier Boivin – Métro Média

De son côté, Laurent, qui travaille en urbanisme, considère l’enjeu de l’aménagement du territoire comme étant prioritaire. «La façon dont on aménage nos villes en fonction de la voiture ou d’alternatives plus vertes, je pense que c’est vraiment important», explique-t-il.

Économie et immigration

Pour d’autres résidents de Saint-Laurent, comme Coco, rencontré sur un banc du parc Beaudet, l’économie est l’enjeu prioritaire de cette élection, car c’est celui qui touche le plus de gens.

Coco. /CP: Olivier Boivin – Métro Média

«Je viens d’aller à l’épicerie et j’ai remarqué que les prix de presque tous les produits ont augmenté, mentionne-t-il. Il faut faire quelque chose parce que c’est tout le monde qui est affecté.»

De son côté, Chris portera particulièrement attention aux mesures pour contrer la crise du logement qui seront amenées par les différents partis politiques, son propriétaire ayant tenté d’augmenter son loyer d’une centaine de dollars.

Chris. /CP: Olivier Boivin – Métro Média

«Pour moi, c’était inacceptable, dit-il. Je pense que c’est l’enjeu numéro un parce que quand les logements sont abordables, ça veut dire que bien d’autres choses le deviennent également.»

Finalement, Carolina, rencontrée tout près du CARI Saint-Laurent, sera plutôt attentive aux propositions en ce qui a trait à l’immigration. Travaillant elle-même dans ce milieu, elle souhaite voir davantage de ressources consacrées à l’intégration des nouveaux arrivants.

«Il y a plusieurs enjeux comme la francisation, l’accueil et l’adéquation entre les emplois disponibles et les qualifications de ceux-ci, explique-t-elle. On voit l’immigration comme une solution à la pénurie de main-d’œuvre, mais est-ce qu’on a les infrastructures pour les accueillir? Non, parce qu’entre autres il manque de logements. Ce sont tous des enjeux qui sont reliés.»

Les témoignages recueillis dans cet article dans le cadre des élections ne visent pas à représenter l’opinion d’une majorité. Les noms de famille des intervenants ont été volontairement omis.

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez chaque semaine, un résumé de l’actualité de Saint-Laurent.

Articles récents du même sujet

Mon
Métro

Toute l'actualité locale au même endroit.

En vous inscrivant à Mon Métro, vous manifestez votre engagement envers la presse locale. + Profitez d’une expérience numérique personnalisée en fonction de vos champs d’intérêt et du quartier où vous résidez. + Sélectionnez vos articles favoris pour une lecture en différé.