Saint-Laurent
14:42 21 mai 2014 | mise à jour le: 21 mai 2014 à 14:42 temps de lecture: 4 minutes

Musique de son, musique de notes

par Perrine Gruson
Ce sera un concert d’un genre inusité, selon le jeune musicien et compositeur Xavier Madore et le directeur du programme Michel Tétreault, professeur et directeur du programme.

La musique électroacoustique est un genre trop peu connu. Lors du prochain concert, tout un chacun est invité à découvrir ce type de musique, mais également la musique plus traditionnelle et un mélange des deux.

La musique électroacoustique est un mélange de sons sur bande ou ordinateur et de sons instrumentaux. «Cette année, il y aura même de la musique interactive à laquelle le public peut participer en programmant une manette de jeux vidéo, cela déplace le son et le fait bouger », indique Michel Tétreault.

Le visiteur devient alors un «sculpteur sonore», image le directeur.

Le programme du cégep Saint-Laurent s’adresse aux musiciens qui veulent s’initier à la composition et s’ouvrir à toutes les musiques, y compris celles d’aujourd’hui, et les pratiques musicales reliées aux nouvelles technologies. Il fête ses 20 ans cette année.

Il s’agit d’un DEC en deux ans, pré-universitaire, qui destine ses élèves aux meilleures universités et conservatoires en musique et composition. « Ce programme permet aux élèves d’étudier la création en musique », un versant de la musique qu’on croit, à tort, réservé aux grands compositeurs, mais auquel pourtant tout le monde peut s’essayer. Le programme est le seul du genre au Québec, il est contingenté, et compte en moyenne une quinzaine d’étudiants sur les deux années. 

«On a tous besoin de jouer d’un instrument pour entrer dans le programme», indique le jeune Madore.

Xavier ajoute «avec cet apprentissage, on sort de la musique de notes pour aller vers la musique de sons». La musique électroacoustique utilise les moyens modernes (logiciels  par exemple) en fabriquant des sons. «C’est une autre avenue, un autre langage musical» insiste l’élève.

L’ensemble contemporain de Montréal joue deux fois par année quelques pièces écrites par les élèves du programme, comme cela a été le cas pour Xavier. «Une expérience très constructive et enrichissante » selon l’étudiant.

Plusieurs aspects sont à maîtriser dans la composition de la musique électroacoustique, la technique de la technologie, de ce langage musical bien particulier, mais également toute une partie d’interprétation.

« Le concert est le point d’orgue de Xavier, qui termine le programme», ajoute le professeur et directeur, fier de son élève.

« Le compositeur est trop souvent dans l’ombre , et justement le concert permet de partager ce savoir et le faire entendre », souligne le professeur.

Artisan du son

Le compositeur est un artisan du son, de la musique, et cette soirée est l’occasion pour lui de montrer cet aspect moins connu.

Il y a un système de diffusion bien particulier, puisque l’artiste n’est pas en avant-scène (sauf pour la musique instrumentale) mais il est dans la salle aussi. «Il va y avoir 16 hauts-parleurs dans la salle», indique Xavier, par conséquent la musique sort de l’arrière, des côtés, de partout dans la salle. «Il se passe une spatialisation de la musique », raconte Xavier.

Il ne faut pas avoir d’appréhension ou de préjugé sur une musique qui paraît complexe, « il suffit de se laisser porter par la musique, fermer ses yeux et écouter », ajoute Xavier.

Une expérience à laquelle connaisseurs et non-initiés sont les bienvenus, tous les curieux en fait, qui ont envie de vivre une expérience hors du commun.

 

Le concert aura lieu le jeudi 22 mai 2014, 19h30, à la salle Émile-Legault du Cégep de Saint-Laurent, au 613 avenue Sainte-Croix, Métro Du Collège.

Articles similaires