Saint-Léonard

Un trophée tourné vers l’avenir, mais qui honore l’histoire

Un trophée tourné vers l’avenir, mais qui honore l’histoire
Photo: Steph Foto (Courtoisie Association de soccer de Saint-Léonard)Alex Bunbury était de passage à Montréal vendredi, pour l'inauguration d'un trophée portant son nom.

Dans le cadre des célébrations entourant son 40e anniversaire, l’Association de Soccer de Saint-Léonard a dévoilé le trophée Alex Bunbury, nommé en l’honneur du célèbre ancien du Club.

« Au hockey, il y a les arénas Martin Brodeur et Roberto Luongo, qui honorent deux joueurs ayant grandi dans le quartier, rappelle le directeur technique, Roldy Théodore. L’un des meilleurs joueurs de soccer dans l’histoire du Canada vient aussi de Saint-Léonard, on s’est dit qu’on pourrait aussi le souligner. »

Pour sa part, le président du Club, Franco Conciatori, déplore l’anonymat relatif de l’athlète. « Il est plus connu aux É-U et au Portugal qu’ici, constate-t-il. C’est dommage, parce que c’est quelqu’un de chez nous. […] Qui sait ? Peut-être qu’un jour, le parc ou le stade seront aussi nommés en son honneur ».

Pour les deux hommes, l’idée d’honorer l’ancien athlète est arrivée en premier. Ils ont ensuite réfléchi à la meilleure façon de le faire.

Informé de ces propos, Alex Bunbury était sans voix. « Wow !, a-t-il simplement dit sous le choc. C’est vraiment une belle surprise. C’est tellement un grand honneur, j’en suis vraiment honoré », ajoute-t-il, encore émotif.

Le parcours d’un prodige
Le dernier d’une famille de 13 enfants, Alex Bunbury est arrivé à Montréal, en provenance de sa Guyane natale, à l’âge de 9 ans. « Le Club de soccer de Saint-Léonard a été un passage essentiel pour mon développement, confie-t-il. C’est là que j’ai appris à jouer. Si ce n’était d’eux, je n’aurais probablement pas eu une carrière professionnelle. »

Pour lui, l’atmosphère du club, les entraîneurs et l’implication des parents sont autant d’éléments qui l’ont marqué au cours de sa jeunesse. « Mon entraîneur Mike Tiseo a été particulièrement important pour moi, parce qu’il ne s’intéressait pas seulement à la façon dont je jouais sur le terrain, mais également à la manière dont je me conduisais à l’extérieur de celui-ci. »

À l’international, il a représenté l’équipe du Canada à 66 reprises. C’est néanmoins surtout pour son passage avec le C.S. Marítimo, dans la Primeira Liga portugaise, que Bunbury s’est fait connaître. En 6 ans, il y a marqué 59 buts, ce qui est encore un record d’équipe. « Il a été l’idole de Christiano Ronaldo qui est né et a grandi à Madère, où évoluaient le Marítimo », affirme M. Théodore.

Récompense annuelle
Le trophée sera remis sur une base annuelle à un garçon et une fille du Club qui se sont démarqués, tant au niveau de leur performance sur le terrain, que par leur leadership et leur esprit sportif. Un comité effectuera des recommandations au conseil d’administration, qui choisira chaque année les deux gagnants. Une bourse de 500 $ accompagnera également le trophée. « En plus d’honorer Alex Bunbury, ça permettra aux athlètes de leur donner un exemple à suivre et de les encourager, souligne M. Théodore. Ça sera aussi quelque chose de bien pour eux, de voir qu’on peut s’associer à une telle légende. »

Pour sa part, Alex Bunbury abonde dans le même sens. « Une personne qui a son nom sur un prix sera honorée longtemps. J’espère que de la façon dont je me suis toujours comporté, de par mon jeu, j’ai pu laisser une marque positive. Je suis encore vraiment honoré par cela. »