Saint-Léonard

Commémorer le 500e anniversaire de la mort de Léonard de Vinci

Commémorer le 500e anniversaire de la mort de Léonard de Vinci
Photo: Félix Lacerte-GauthierLe directeur du marketing et des commandites du Centre, Frank Sorrentino, en compagnie du directeur des activités culturelles de l’endroit, Pat Buttino. Au centre, une reproduction de La Joconde, célèbre toile peinte au début du XVIe siècle par Léonard de Vinci.

Le Centre Leonardo da Vici propose, du 28 avril au 3 mai prochain, une semaine hommage à l’homme dont il porte le nom, à l’occasion du 500e anniversaire de sa mort.

La genèse de la semaine événementielle remonte à 2011. Cette année-là, le Centre avait organisé une importante exposition en l’honneur de Léonard de Vinci, présentant notamment une cinquantaine de machines, dessinée par Léonard de Vinci, avant d’être assemblée au tournant du millénaire par l’ingénieur Giuseppe Manisco.

Dans un deuxième temps, le Dr Rolando Maestro avait présenté sa collection personnelle d’artéfacts ayant appartenu à Léonard de Vinci.

Le tout avait été filmé, puis la documentation avait été préservée dans les archives du Centre. « Lorsqu’on s’est demandé ce qu’on pourrait faire pour commémorer sa mort, on s’est rappelé qu’on avait tous ce matériel, révèle le directeur des activités culturelles du Centre Leonardo da Vinci, Pat Buttino. On s’est dit qu’on le réutiliserait, que ça ne nous couterait rien et qu’on pourrait faire redécouvrir cette exposition. »

Pendant une semaine, chaque jour, le Centre proposera deux événements, l’un à 14h, et le second 19h. Ceux-ci seront en Français, Anglais, ou Italien, au fil des conférenciers. Chaque représentation sera gratuite.

M. Buttino fait remarquer que l’exposition de 2011 avait coûté au-dessus de 200 000 $, malgré d’importants commanditaires, dont celui d’une compagnie de transport qui avait apporté gratuitement d’Italie les machines assemblées par M. Manisco. Cette fois néanmoins, le budget du Centre était plus limité, d’où la volonté de retourner aux archives.

Peintre, ingénieur, astronome, anatomiste, Léonard de Vinci aura marqué son époque par de nombreuses manières. Pour le directeur du marketing et des commandites au Centre Leonardo Da Vinci, Frank Sorrentino, la semaine événementielle permettra aussi de faire découvrir l’œuvre de cet homme marquant à un public qui le connaissait moins. « C’est un homme qui était vraiment en avance sur son temps, ajoute Frank Sorrentino, le directeur du marketing et des commandites au Centre Leonardo Da Vinci. Il a imaginé de nombreuses machines, dont un ancêtre de l’hélicoptère. Par exemple, il avait fait les dessins d’un pont, qui n’a pu être réalisé que 400 ans plus tard [en Norvège, par Vebjørn Sand] »

Les activités se concluront le vendredi 3 mai, par un spectacle de la chanteuse Alessia Battini, qui a remporté l’année dernière le Cantagiro, une compétition de chant se déroulant en Italie depuis 1962.