Saint-Léonard

Un vent de fraicheur en boxe amateur

Un vent de fraicheur en boxe amateur
Photo: Félix Lacerte-GauthierEntraîneur-chef du Club de boxe Ludus, Pascal Brabant travaille également dans le domaine de la recherche pharmaceutique en tant que gestionnaire de projets.

L’entraîneur-chef du Club de boxe Ludus à Saint-Léonard, Pascal Brabant, vient d’être élu président de la Commission des entraîneurs, au sein de la Fédération québécoise de boxe olympique (FQBO). Un nouveau défi pour ce passionné de la discipline.

« Essentiellement, le rôle consiste à représenter les clubs de boxe, entraîneurs et athlètes, résume-t-il d’entrée. C’est également un rôle de vice-président sur le conseil d’administration de la Fédération. »

Les élections se sont déroulées lors de la dernière assemblée générale de la FQBO, qui avait lieu à Trois-Rivières, au cours de la dernière fin de semaine. Les mandats des élus sont d’une durée de 2 ans, et peuvent être renouvelés 2 fois.

C’est d’abord par passion pour la boxe, qui a joué un grand rôle dans sa vie, que M. Brabant a décidé de s’impliquer. « On vit une période de changement, explique-t-il. Je veux en faire partie, donner mon opinion et aider à la transformation. »

Dans les dernières années, la FQBO a eu mauvaise réputation, alors qu’elle était en proie à des guerres de pouvoir en son sein. Une situation que reconnait M. Brabant, et qu’il espère changer.

« Je pense qu’il manquait beaucoup de transparence au sein de la Fédération, estime-t-il. Souvent les gens y étaient plutôt pour pousser leur agenda. Mon but est de replacer l’athlète au centre de nos préoccupations. Il faut que les décisions soient prises dans un forum ouvert, où les gens pourront donner leur opinion, et qu’ils comprennent le pourquoi des décisions de la Fédération. »

Dans cette optique de mieux encadrer les athlètes, il souhaite notamment revoir le format des compétitions, et s’inspirer de ce qui se fait ailleurs afin d’aider à leur développement. Un autre point important pour lui, celui de mettre la FQBO à jour au niveau technologique, afin de faciliter la diffusion de l’information.

« Je suis content de contribuer à la boxe et je crois que notre nouvelle équipe pourra collaborer vers un but commun, conclut-il. Ça devrait, j’espère, faire un grand changement au niveau de la boxe amateur. »