Saint-Léonard

Des jeunes de Saint-Léonard à la découverte de la politique municipale

Des jeunes de Saint-Léonard à la découverte de la politique municipale
Photo: Courtoisie Anne-Marie CaronLes jeunes de Saint-Léonard ont pu faire la rencontre de la conseillère d’arrondissement Lili-Anne Tremblay, du maire d’arrondissement Michel Bissonnet, de la présidente du conseil municipal Cathy Wong, ainsi que des conseillers de ville, Sterling Downey et Richard Deschamps.

Une vingtaine de jeunes de Saint-Léonard ont pu découvrir les coulisses de l’hôtel de ville, grâce à un programme de Concertation Montréal. Une initiative qui vise à encourager la persévérance scolaire.

« On a développé ce projet pour inciter des jeunes qui sont peut-être un peu plus à risque de décrocher, ou qui s’intéressent aux questions politiques, à venir rencontrer les élus lors d’un conseil de ville », résume Richard Deschamps, conseiller de ville à LaSalle et président de Concertation Montréal.

Pour réunir des jeunes de l’arrondissement, l’organisme avait lancé un appel aux écoles secondaires Antoine-de-Saint-Exupéry et Laurier Macdonald, ainsi qu’à Horizon Carrière. Au cours de la soirée, les participants ont visité l’hôtel de ville, rencontré quelques élus, et partagé un repas avec eux. Ils ont par la suite été invités à rester pour la période de questions du conseil municipal.

« Pour les jeunes, c’est souvent la première fois qu’ils rencontrent des élus, remarque M. Deschamps. On veut leur montrer qu’ils ont de l’importance pour nous. On souhaite les encourager et les soutenir dans leurs projets. »

Il remarque que ceux-ci ont souvent des préoccupations assez concrètes, sur des sujets qui les touchent directement. « Les questions dépendent aussi d’où sont rendus les jeunes dans leur cheminement. Certains sont plus politisés que d’autres », constate-t-il.

Bâtir sur l’expérience

Pour Faravena Olivier, l’expérience était bien, mais n’allait pas suffisamment loin. « La visite se résumait essentiellement à deux endroits, et tout se faisait trop rapidement », se désole-t-elle. Étudiante en science politique à l’université, elle était particulièrement intéressée à découvrir le fonctionnement de l’institution.

« J’aurais aimé que les élus nous parlent davantage des difficultés qu’ils ont vécues, et des obstacles qu’ils ont dû surmonter pour arriver où ils sont », remarque-t-elle également. Malgré tout, elle a néanmoins trouvé que l’expérience avait bien été et lui a permis de découvrir d’autres aspects du milieu politique.

Selon la conseillère d’arrondissement à Saint-Léonard Lili-Anne Tremblay, qui faisait partie des élus venus à la rencontre de ces jeunes, l’expérience avait également été positive. Elle espère d’ailleurs refaire un événement semblable à la mairie d’arrondissement. « On pourrait leur montrer à quoi ressemble la journée d’un élu, les décisions que nous avons à prendre », prévoit-elle.

La conseillère estime que la journée a néanmoins pu défaire quelques mythes, dont celui que seuls les diplômés en droit ou en science politique pouvaient se représenter à des élections. « C’était vraiment intéressant d’entendre les jeunes, et ils posaient des questions très pertinentes », remarque-t-elle.

Démarré l’année dernière, le programme Une soirée à l’hôtel de ville propose à des jeunes, d’un arrondissement à la fois, de rencontrer des élus au cours d’une soirée où se déroule un conseil municipal.