Saint-Léonard

Concertation Saint-Léonard intensifie ses efforts pour lutter contre la COVID-19

L'opération est menée conjointement avec la Croix Rouge Canadienne et le CIUSS de l'Est-de-l'Ile
Des bénévoles et des agents de sensibilisation seront présents aux parcs Pie XII et Ferland jusqu'à la fin du mois de juin. Photo: David Flotat/Métro Média

Alors que le nombre de nouveaux de cas de COVID-19 décline plus lentement à Saint-Léonard qu’ailleurs, des organismes communautaires ont mené un blitz de sensibilisation. À l’approche du déconfinement estival, plus de 10 agents étaient mobilisés pour faire du porte-à-porte et aller à la rencontre des personnes présentes dans les parcs.

L’opération a été lancée le samedi 22 mai par Concertation Saint-Léonard, en partenariat avec le CIUSSS de l’Est-de-l’Île de Montréal, l’arrondissement de Saint-Léonard et la Croix-Rouge canadienne. Elle s’inscrit dans le cadre du plan COVID Saint-Léonard et se tiendra tous les jours jusqu’à la fin du mois de juin.

Le lancement de l’activité s’est fait en début d’après-midi au parc Pie XII, où une distribution de masques et de gels désinfectants dans une station fixe a été assurée durant tout le reste de la journée.

Des équipes d’agents de sensibilisation sont allées rencontrer les usagers des parcs pour leur communiquer toutes les informations nécessaires par l’intermédiaire d’un bulletin de ressources.

«Il contient tous les organismes capables d’offrir un soutien aux familles de notre communauté. Celles-ci pourraient par exemple avoir besoin de se faire dépister, de prendre un rendez-vous pour le vaccin ou d’une aide alimentaire, ou peut-être même des besoins de dépannage particulier durant leur quarantaine», explique Françoise Alexandre, la coordinatrice du projet pour Concertation Saint-Léonard.

Parallèlement, d’autres brigades se sont déplacées dans des centres commerciaux et les stations de métro du secteur, ainsi que les résidences avoisinantes pour effectuer de la sensibilisation sur l’application des mesures sanitaires, la vaccination et le dépistage.

«Ça prend la collaboration de chacun pour lutter contre le virus, chacun doit faire sa part. Ce n’est pas seulement le travail de la Santé Publique, mais de tous puisque tout le monde est affecté par la situation» -Françoise Alexandre, coordinatrice du plan COVID Saint-Léonard.

Annonces polyglottes

Un camion crieur était également présent sur place afin de diffuser des messages de prévention dans les secteurs entourant le parc Pie XII et le parc Ferland. 5 langues ont été choisies pour diffuser ces recommandations: le français, l’anglais, l’arabe, le créole haïtien et l’italien.

«Ces 5 langues ont été identifiées à partir de notre outil de collectes de données grâce auquel nous avons déterminé que ces langues-là étaient les plus parlées dans la communauté léonardoise», affirme Françoise Alexandre.

Parmi les efforts déployés, l’accent est mis sur l’aide aux aînés, personnes les plus vulnérables au virus dont la présence est importante dans l’arrondissement.

«Les aînés sont notre priorité. Nous assurons leur transport vers les sites de vaccination ou les centres de dépistage avant de les ramener chez eux.»

Du soutien psychologique est également offert avec la ligne téléphonique tenue par le Centre du Réseau d’Entraide des Ainés à Saint-Léonard (CREASL). Concertation Saint-Léonard offre aussi des prises en charge pour les rendez-vous qui doivent s’effectuer en ligne pour les aînés.

Alors que le nombre de cas positifs dans l’arrondissement de Saint-Léonard pour la semaine se terminant le 17 mai a connu une hausse de 16% par rapport à la semaine précédente, la couverture vaccinale était de seulement 39,7% en date du 16 mai. Celle du Québec était estimée à 51,4% au 20 mai.

Articles récents du même sujet