Saint-Léonard
12:53 16 juin 2021 | mise à jour le: 16 juin 2021 à 12:54 Temps de lecture: 3 minutes

«Centre de la Terre»: un site communautaire et touristique ?

«Centre de la Terre»: un site communautaire et touristique ?
Photo: David Flotat/Métro MédiaLe site cavernicole du parc Pie-XII a été agrandi en 2017 avec la découverte d’une seconde galerie

Trois ans après la découverte majeure d’une nouvelle galerie dans la caverne de Saint-Léonard, l’arrondissement a approuvé une demande de financement pour la construction du «Centre de la Terre». Si le projet était à la base un espace muséal dans la même veine que le Biodôme ou le Jardin Botanique, les élus souhaitent aujourd’hui en faire également un bâtiment communautaire.

Déjà évoqué en 2016 par Spéléo Québec, l’organisme qui gère la caverne depuis 1981, le projet d’aménagement de l’entrée du célèbre site souterrain du parc Pie-XII commence enfin à prendre forme.

Les élus de Saint-Léonard ont officiellement affirmé leur soutien au projet pour en faire un centre de loisirs à vocation communautaire. Ceci permettrait à d’autres organismes de l’arrondissement d’avoir accès à des locaux pour leurs activités.

Un manque à combler

Selon les élus, l’accès à des infrastructures de qualité pour l’ensemble des citoyens constitue l’une des priorités de l’arrondissement.

Actuellement, il n’y a pas de centre communautaire unique sur le territoire léonardois permettant aux citoyens de participer à des activités sportives, culturelles et de loisirs.

Dix pavillons de parcs dispersés sur le territoire servent à la programmation des clubs d’âge d’or, des clubs sportifs et des organismes jeunesse et communautaires.

La construction d’un centre viendrait pallier ce manque et permettrait la tenue d’activités diverses dans un seul et même lieu.

«En plus d’être un outil éducatif, le Centre de la Terre pourrait générer des retombées positives, comme des emplois pour les jeunes par exemple», explique Daniel Caron, le président de Spéléo Québec.

Rayonnement touristique

En plus d’être un centre communautaire pour les résidents, le complexe serait un attrait touristique non négligeable pour Saint-Léonard, attirant des visiteurs qui chercheront à en apprendre plus sur le phénomène ayant mené à la formation de cette caverne si particulière.

«En 2017, une deuxième galerie a été découverte dans la caverne et cela nous a fait réaliser qu’avoir un site de 15 000 ans en milieu urbain était d’une rareté exceptionnelle. Nous voulons mettre en valeur cette découverte non seulement d’un point de vue scientifique, mais aussi en tant qu’attraction et site de loisirs pour l’ensemble des citoyens», explique Dominic Perri.

Le site d’origine glaciotectonique est aussi un endroit bien connu des amateurs du monde de la spéléologie.

L’offre du centre servira donc également dans la mise en place d’une programmation diversifiée et accessible tant sur le plan de ce sport, que du plein air et de la muséologie. De quoi attirer du monde aussitôt que la nouvelle partie du site sera ouvert au public.

Un complexe écoénergétique moderne

Afin d’être éligible au financement, le projet devra prévoir la construction d’un bâtiment carboneutre. Géothermie, récupération des eaux, panneaux solaires et toit vert sont envisagés.

Cette demande de financement se fera prochainement dans le cadre de l’appel de projets du Programme pour les bâtiments communautaires verts et inclusifs (BCVI) d’Infrastructure Canada.

Le soutien demandé au BCVI correspondra à 50 % ou 60 % de la note finale. L’arrondissement assumera la balance des dépenses.

Articles similaires