Saint-Léonard

COVID-19: suspension de permis pour deux établissements de Saint-Léonard

La suspension temporaire des permis des deux établissements sera effective dès les mises sous scellés des boissons alcooliques par le corps policier. Photo: iStock

En raison de manquements aux mesures sanitaires, le café-bar Vanessa et le bar sportif Ciociaro se voient suspendre temporairement leur permis de restaurant et de bar par le Tribunal de la régie des alcools et des jeux (TRAJ).

Les événements au café-bar Vanessa remontent à mars 2020. Alors que le gouvernement a déclaré l’état d’urgence sanitaire quelques jours auparavant, les policiers constatent à l’intérieur du café-bar la présence de quatre personnes qui consomment de l’alcool sans qu’un repas ne leur ait été servi.

Une nouvelle inspection au café-bar, cette fois au début de décembre 2020, révèlera un autre rassemblement, cette fois-ci de cinq personnes, alors que la fermeture complète des bars a été décrétée le 1er octobre 2020.

Du côté du bar sportif Ciociaro, un contrôle effectué en novembre 2020 fait état de manquements au respect de la distanciation sociale et du non-port du masque pour plusieurs clients. À noter qu’à ce moment-ci de la pandémie, les activités des bars sont suspendues, sauf celles des bars servant des repas à leur clientèle.

Les policiers notent également lors de leur visite que les employés ne portent pas correctement le couvre-visage. Selon un document du TRAJ, ces derniers auraient également «entravé le travail d’agents de la paix».

Entente à l’amiable

Reconnaissant que la mise en place des mesures sanitaires est pour l’intérêt de tous, les propriétaires des deux établissements ont admis l’ensemble des faits qui leur sont reprochés et se sont engagés à respecter les mesures de la santé publique.

Après une entente conclue avec le TRAJ, le bar Vanessa a donc été condamné à une suspension de son permis de bar pour une période de cinq jours.

Le Ciociaro écope quant à lui d’une suspension de quatre jours de son permis de restaurant et de bar.

Ces deux sanctions débuteront dès les mises sous scellés des boissons alcooliques des deux établissements par un inspecteur de la Régie ou le corps policier.

Pour le bar Vanessa, il s’agit d’une seconde convocation judiciaire. Le 19 juin 2018, à la suite de la présence de trois personnes mineures dans l’établissement, la propriétaire avait été condamnée à verser une amende de 6000$.

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez chaque semaine, un résumé de l’actualité de St.Léonard.

Articles récents du même sujet