Saint-Léonard

Le CIUSSS de l’Est et le SPVM allient leurs efforts en santé mentale

Des policiers du SPVM.
Les policiers seront soutenus dans leur travail par le CIUSSS de l’Est-de-l’Île-de-Montréal lors d’interventions en santé mentale dans les secteurs de Saint-Michel et de Saint-Léonard. Photo: Métro

Policiers, organismes communautaires, infirmiers et psychiatres du CLSC Saint-Michel joindront leurs forces dans le but de soutenir les interventions auprès de citoyens dont l’état mental est perturbé.

En collaboration entre les postes de quartier 30 (Saint-Michel) et 42 (Saint-Léonard) du SPVM ainsi que le CIUSSS de l’Est-de-l’Île-de-Montréal, le projet pilote ECHINOPS s’appuie sur la complémentarité des interventions auprès de personnes en crise par des professionnels de la santé mentale issus de différents milieux.

Plus concrètement, le projet vise à tirer profit des expertises de professionnels tels que des policiers spécialisés ou des intervenants communautaires et sociaux pour faire le lien entre les interventions policières et les services de santé mentale adéquats, dans le respect des droits et du bien-être de la personne en détresse.

C’est vraiment la grande particularité de ce nouveau projet qui permettra d’offrir aux citoyens un meilleur arrimage des interventions policières avec les services de santé du territoire.

Jonathan Brière, directeur du Programme santé mentale, dépendance et itinérance du CIUSSS-EMTL

Les intervenants d’ECHINOPS profiteront aussi de l’expertise d’un psychiatre, qui se déplacera lorsque requis dans la communauté ou à domicile pour évaluer la santé mentale des individus en situation de vulnérabilité sur place et les orienter directement vers les bonnes ressources, le cas échéant. Il s’agit d’une première pour les interventions policières en santé mentale dans l’est de Montréal.

«L’ECHINOPS s’inscrit dans le prolongement des équipes mixtes spécialisées telles l’ESUP (Équipe de soutien aux urgences psychosociales) ou l’EMRII (Équipe mobile de référence et d’intervention en itinérance)», explique SamakiEric Soumpholphakdy, inspecteur de la Division de la prévention et de la sécurité urbaine du SPVM, par voie de communiqué.

«L’ECHINOPS vient bonifier l’offre de service auprès de personnes en situation de vulnérabilité [et] contribue aussi à réduire le temps consacré à ce type d’interventions par les patrouilleurs», ajoute ce dernier.

Le projet pilote qui déploiera le personnel d’ECHINOPS est en implantation depuis janvier 2022.

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez chaque semaine, un résumé de l’actualité de St.Léonard.

Articles récents du même sujet