Saint-Léonard

Une prairie urbaine pour protéger la biodiversité locale

Le parc Ermanno-La Riccia et son quai d’observation en bois.
Le parc Ermanno-La Riccia et son quai d’observation en bois. Photo: Gracieuseté, arrondissement de Saint-Léonard

Le parc Ermanno-La Riccia de Saint-Léonard, officiellement inauguré le 29 juin, aura pour objectif de sensibiliser les Léonardois à la perte d’habitat des couleuvres brunes et de certaines espèces d’insectes pollinisateurs et de papillons «en danger ou vulnérables».

Inauguré en présence des élus de l’arrondissement et de la famille La Riccia, ce projet de 2 M$ réalisé en partenariat avec l’Écomuseum et Hydro-Québec est situé au sud de la rue J.-B.-Martineau, entre le boulevard Viau et la rue de Toulon.

Le parc aura pour vocation de sensibiliser et éduquer la population léonardoise à la précarité de l’habitat de la faune et la flore locale. Des ateliers d’éducation y seront organisés en plus de corvées annuelles pour nettoyer les abords des bassins de rétention du Domaine Chartier et protéger la prairie urbaine.

En effet, le site de ce lieu d’éducation et de sensibilisation à la biodiversité a été choisi en raison de la présence de couleuvres brunes et de papillons monarques, deux espèces menacées. Les ornithologues en herbe ne seront pas surpris d’y observer l’hirondelle bicolore et le bruant des prés depuis le nouveau quai dédié à l’observation de la faune urbaine.

Un sentier accessible à vélo contournant le site a aussi été aménagé au grand plaisir des promeneurs et, depuis peu, de leurs chiens.

Un projet attendu avec intérêt

«L’inauguration officielle du parc Ermanno-La Riccia vient enfin couronner des années de planification, de travail et de préservation pour faire de cette prairie un site naturalisé», a souligné la conseillère Angela Gentile, se réjouissant que le site donne «le sentiment d’être en milieu champêtre plutôt qu’en milieu urbanisé».

Les élus et la famille de M. La Ricca.
L’épouse de M. La Riccia, son fils, la conseillère Angela Gentile, le second fils de M. La Riccia, la conseillère Arij El Korbi, la conseillère et mairesse par intérim Suzanne de Larochellière, le conseiller Dominic Perri et la fille de M. La Riccia. /Gracieuseté, arrondissement de Saint-Léonard

Une deuxième phase est à l’étude pour ajouter une passerelle en partant du quai d’observation vers la rue Philias-Gagnon, agrandir l’aire de détente, et possiblement ajouter un parc pour enfants.

Le parc Ermanno-La Riccia s’inscrit dans le projet de «Corridor vert et nourricier» piloté par l’Écoquartier Saint-Léonard depuis 2016. Il vise à connecter les milieux verts entre eux afin de favoriser la circulation de la faune et de la flore, et ce faisant, d’améliorer la biodiversité urbaine.

Ermanno-La Riccia, un journaliste et écrivain léonardois
«Ermanno La Riccia, qui a vécu de 1928 à 2014, a d’abord fait sa marque comme ingénieur dans l’industrie de l’aérospatiale. Mais il s’est surtout fait connaître du public comme journaliste, romancier, poète et professeur de langue italienne. Son œuvre littéraire, qui est consacrée à l’émigré italien, est importante et impressionnante», a rappelé le conseiller du district Saint-Léonard-Ouest, Dominic Perri, qui a lui-même proposé cette dénomination.

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez chaque semaine, un résumé de l’actualité de St.Léonard.

Articles récents du même sujet