Saint-Léonard

Chiens dans les parcs: la contre-pétition n’a récolté que 77 signatures

Un chien en laisse.
L’autorisation des chiens dans les grands parcs de Saint-Léonard est un projet pilote en vigueur depuis le 1er juillet. Photo: iStock, Chris Mueller

Bien que des résidents aient fait part de leur opposition par une contre-pétition lors du dernier conseil d’arrondissement, le projet pilote visant à autoriser les chiens dans les grands parcs de Saint-Léonard a le vent dans les voiles.

Elle-même née d’une pétition comptant jusqu’à présent près de 2500 signataires, l’autorisation des chiens dans les parcs de Saint-Léonard, seul arrondissement ne tolérant pas le meilleur ami de l’humain dans les parcs jusqu’à ce que soit mis en place le projet pilote le 1er juillet dernier, s’est vue contestée par une contre-pétition lors de la dernière assemblée du conseil d’arrondissement.

Déposée directement auprès des élus de Saint-Léonard par une résidente préoccupée par les enjeux de sécurité que poserait l’autorisation des canidés dans les parcs de l’arrondissement, la pétition ne regroupe finalement que 77 signatures. La dépositaire s’est elle-même définie comme ayant «peur des chiens».

«De ce que j’en ai vu […], c’est une pétition où on n’a pas les adresses, on n’a que des noms. Ce n’est pas comparable à [la pétition visant à autoriser les chiens dans les parcs], qui est rendue à plus de 1500 noms», a réagi Suzanne De Larochellière, conseillère d’arrondissement pour le district de Saint-Léonard-Ouest, qui précise en effet que la pétition en faveur de l’autorisation, qui a récolté 2500 signatures à ce jour via la plateforme en ligne change.org, aurait été en fait signée par 1500 Léonardois.

La conseillère se veut aussi rassurante pour les personnes ayant des craintes quant à la sécurité dans les parcs. «On a nos cadets qui font beaucoup de sensibilisation en ce moment. On a huit cadets et deux agents de sécurité qui travaillent le soir, ils couvrent les parcs», indique-t-elle.

On va croiser peut-être un chien de temps en temps. Souvent, c’est la même personne qui va [promener son chien] au même parc. On n’est pas le parc La Fontaine, il n’y a pas des gens de partout qui viennent promener leur chien, c’est très local.

Suzanne De Larochellière, Conseillère d’arrondissement, district de Saint-Léonard-Ouest

En ce qui concerne les plaintes, l’Arrondissement n’a rapporté que deux appels liés à l’autorisation des chiens, dont un qui était non fondé. «Un cas, dix parcs, quinze jours», résume la conseillère de Saint-Léonard Ouest.

Des consultations publiques pour trancher la question

Malgré son faible taux d’appui, la contre-pétition exprime malgré tout des inquiétudes bien réelles et légitimes qui sont partagées par certains citoyens de l’arrondissement.

Pour entretenir un dialogue avec la population sur cette question, une firme externe sera mandatée par l’Arrondissement pour tenir des consultations publiques dans ses grands parcs.

L’appel d’offres sera lancé dans les prochains jours et vise une consultation publique en août ou en septembre.
Les consultations seront aussi disponibles en ligne, et tous les usagers des parcs, les organisations communautaires, les écoles et les habitants riverains seront les bienvenus.

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez chaque semaine, un résumé de l’actualité de St.Léonard.

Articles récents du même sujet