Soutenez

Michel Bissonnet se dit bien remis de son AVC

Le maire de Saint-Léonard, Michel Bissonnet Photo: Archives, Métro Média

C’est le grand retour au travail pour le doyen du conseil municipal et maire d’arrondissement de Saint-Léonard Michel Bissonnet, après une absence de trois mois en raison d’un AVC. Métro l’a rencontré.

Métro: Comment va votre santé aujourd’hui ?

Michel Bissonnet: J’ai fait un petit AVC à la fin de mai, puis j’ai été hospitalisé à Maisonneuve-Rosemont. J’ai été pris en charge à temps. Mon médecin m’a donné un congé de repos de trois mois. Récemment, il m’a permis de reprendre mes activités et mon travail. Je n’ai pas eu de séquelles de paralysie. On m’a tout de même prescrit des cours d’orthophonie pour réactiver mon orthographie.

Métro: Comment avez-vous vécu cette absence?

M. B.: Moi, ça fait 44 ans que je suis élu dans le secteur ici. J’ai trouvé difficiles ces trois mois. Je suis un gars très actif et sur le terrain. Je suis présent avec la population, je connais beaucoup de citoyens dans mon arrondissement. J’ai trouvé les trois mois longs.

Métro: Comment vivez-vous votre retour au travail?

M. B.: Je suis content d’être de retour. J’ai reçu beaucoup d’appels d’anciens collègues parlementaires, d’employés de la ville, de citoyens. Je me sens en forme et prêt à être de retour.

Métro: Que trouve-t-on à votre agenda pour ce retour ?

M. B.: Cet après-midi [le 31 août], je vais assister à la Commission des transports de Montréal, dont je suis le vice-président. Je reprends déjà le travail.

On a la Fête du citoyen qui s’en vient. Ça fait deux années qu’on ne l’a pas fait. Habituellement, il y a entre 15 000 et 20 000 participants; cette année, on verra bien. C’est une journée d’activités où on va fermer le boulevard Lacordaire dans le secteur [vers l’hôtel de ville]. Ça se passe le dimanche 11 septembre. On va y retrouver une «petite grande roue» pour les plus jeunes et un bingo pour les aînés, parmi d’autres choses. Plus tard dans le mois, on a la Fête des bénévoles à laquelle tous les organismes communautaires sont invités.

Métro: On comprend que votre travail vous plaît toujours…

M. B.: Oui, ma carrière politique m’a beaucoup plu. J’ai été très actif dans les relations bilatérales du Québec, avec l’Écosse, la Bavière ou le Maroc, et j’ai été investi dans les relations avec la francophonie aussi.

C’est un travail qui me plaît, j’aime beaucoup ce que je fais. En politique, il faut être au service de la population et être accessible. Si quelqu’un t’appelle, il faut que tu le rappelles. D’ailleurs, on va reprendre les rencontres sans rendez-vous avec les élus les samedis, ç’avait été arrêté avec la pandémie. On est le seul arrondissement à faire ça.

Métro: Qu’est-ce qui vous plaît à Saint-Léonard?

M. B.: C’est un arrondissement en évolution. En 1956, il y avait 600 personnes et des champs partout et dix ans plus tard, il y avait énormément d’habitants. Aujourd’hui, on continue à gagner de la population. Saint-Léonard a beaucoup de familles immigrantes. Ici, on a 9-10 grands parcs et c’est de très beaux parcs, ça les attire. Mais il faut aussi travailler sur plus fleurir, planter plus d’arbres et verdir. Sur Jean-Talon, il y a trop d’asphalte. Avec les travaux de la ligne bleue, on va refaire la rue en même temps.

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez chaque semaine un résumé de l’actualité de St.Léonard.

Articles récents du même sujet

Mon
Métro

Toute l'actualité locale au même endroit.

En vous inscrivant à Mon Métro, vous manifestez votre engagement envers la presse locale. + Profitez d’une expérience numérique personnalisée en fonction de vos champs d’intérêt et du quartier où vous résidez. + Sélectionnez vos articles favoris pour une lecture en différé.