Saint-Léonard Communauté

Giulietta : entre tradition et modernité

Giulietta : entre tradition et modernité
Photo: Thomas Laberge/Progrès Saint-Léonard

S’inscrivant dans la pure tradition de la pizza napolitaine, la pizzeria Giulietta veut offrir quelque chose de rafraichissant aux Léonardois. Rencontre avec le directeur général du commerce qui vient tout juste d’ouvrir ses portes.

La pizzeria Giulietta détonne des autres commerces du quartier. L’ambiance y est à la fois colorée et décontractée. D’immenses murales ont été installées en hauteur et des plantes sont disposées un peu partout dans le restaurant. Le vaste local peut accueillir plus de 150 personnes.

« On cherchait à avoir quelque chose de plus moderne et plus orienté famille par rapport aux autres restaurants du quartier », explique le DG de Giulietta, Pierre Munger, qui travaille depuis 20 ans dans le milieu de la restauration à Montréal.

Des pizzas dans la tradition napolitaine
Malgré cette volonté d’offrir une ambiance moderne à ses clients, Giulietta s’inscrit dans la pure tradition de la pizza napolitaine. Les amateurs du genre pourront choisir entre une quinzaine de pizzas cuites au four à bois. « Les fours ont été fabriqués en Italie, puis livrés ici », raconte le directeur général de 36 ans.

Il est aussi possible d’accompagner son plat avec une vaste sélection de vins italiens.

Quelle est la pizza la plus populaire ?

Selon Pierre, il s’agirait de la Capricciosa, une pizza avec des artichauts, des olives, des champignons et du jambon.

Pizza et cinéma
Ouvrir le restaurant à Saint-Léonard était un choix stratégique. Giulietta est le résultat d’un partenariat entre trois copropriétaires. L’un d’entre eux est le célèbre homme d’affaires Vincenzo Guzzo dont l’un des cinémas est situé juste à côté.  « Ça permet aux gens de venir manger en famille et ensuite, ils peuvent aller au cinéma », explique Pierre Munger.

Le DG a aussi choisi Saint-Léonard en raison de sa communauté italienne. « Le restaurant représente beaucoup le quartier », soutient-il.

D’ailleurs, la clientèle du restaurant serait actuellement à 100% léonardoise selon le DG.

Et ce n’est qu’un début !
Comme le restaurant vient tout juste d’ouvrir, Pierre prend encore le pouls de sa clientèle. Il est toutefois optimiste par rapport aux premières réactions des clients. « On commence à revoir les mêmes visages », confie-t-il.

Et Pierre a des rêves de grandeur pour sa pizzeria : il veut que le Giulietta de Saint-Léonard soit le premier d’une chaine de restaurants. Il espère en voir un peu partout à Montréal et même à l’extérieur de l’île.

« Saint-Léonard, c’est juste le début », lance-t-il avec confiance.