Sud-Ouest

Une campagne de financement pour un homme impliqué de Saint-Henri

Une campagne de financement pour un homme impliqué de Saint-Henri
Photo: Gracieuseté – Endorphin FilmsClaude Chalifoux a participé au tournage du documentaire sur la réalité des plongeurs, Dish Pigs.

Visage connu pour plusieurs dans Saint-Henri, Claude Chalifoux hésite rarement à aider son prochain. Atteint d’un cancer du pancréas, le résident du Sud-Ouest reçoit à son tour un coup de main dans son combat contre la maladie. Son ex-employeur mène actuellement une campagne de financement pour lui permettre de payer certains frais, dont son loyer et des médicaments.

L’initiative est celle de Gaëlle Cerf, copropriétaire du restaurant Grumman’78 sur la rue de Courcelle, où M. Chalifoux travaillait comme plongeur depuis juin.

«On voyait que depuis un moment il allait un peu moins bien», se remémore Mme Cerf. Quand le diagnostic est tombé à la mi-mars, Claude Chalifoux a dû quitter son emploi afin de pouvoir commencer des traitements de chimiothérapie.

Sans revenu et avec peu d’économie, une campagne de financement a été lancée sur le site Gofundme, avec pour objectif de récolter 25 000 $. En date du 16 avril, plus de 1 800 $ avait été amassé en soutien à M. Chalifoux.

«C’est un gars qui est super dévoué, il travaille et fait du bénévolat. Il ne fait pas beaucoup de sous parce qu’il consacre une bonne partie de son temps à aider les autres. Une dizaine de jours avant le 1er avril, il m’a dit qu’il ne pouvait payer son loyer», raconte Mme Cerf.

Le restaurant lui a déboursé pour son logement de ce mois-ci, mais ne pourra pas couvrir les frais au cours des prochains mois.

Reconnaissant

Claude Chalifoux est à la fois très reconnaissant et surpris du soutien qu’il recueille. Le résident de Saint-Henri donne de son temps de diverses façons en réalisant des déménagements, des travaux de peinture ou en remettant parfois de la nourriture à des familles dans le besoin.

«J’ai déjà été dans la misère. C’est pour ça que j’aime aider le monde qui est dans la misère», explique-t-il.

Depuis le début de sa maladie, il a dû toutefois cesser son bénévolat par manque de force. «Je ne peux pas marcher beaucoup parce que je deviens essoufflé. Je monte les marches et ça me prend tout mon change. Mon appétit est aussi moyen», décrit l’homme de 62 ans qui compte bien se battre pour passer à travers son cancer.

Malgré la maladie, M. Chalifoux entend continuer à méditer tout l’été aux abords du canal de Lachine où il peut passer jusqu’à une heure à se ressourcer sur son tapis.

Documentaire  

Claude Chalifoux fait l’objet d’un documentaire portant sur la réalité de trois plongeurs de restaurants de Montréal. Le court-métrage Dish Pigs, réalisé par Christina Clark et Jon Deitcher pour le compte de la CBC, suit ces travailleurs de l’ombre dans leur quotidien.

Lors du lancement du film au Turbo Haus, le 17 avril, tous les frais d’entrée payés par les spectateurs serviront à contribuer à la campagne de financement dédiée à Claude Chalifoux.

Pour plus d’infos

gofundme.com/taling-care-of-on-soccupe-de-claude-chalifoux

Commentaires 2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • Suzue

    Il est mon ami il a toujours été la pour moi a peinturer a m aider il est une personne formidable et je compte lui aider a jamais baisser les bras face a cette maladie tu est exceptionnel mon Claude ensemble ont peu y arriver

    • Eric Lamoureux

      Jconnais Claude depuis 20 ans ….très triste de savoir ça. ..un homme très travaillant, généreux et un homme de famille. ..lâche pas Claude !

Articles similaires