Sud-Ouest
10:33 30 novembre 2020 | mise à jour le: 30 novembre 2020 à 10:34 temps de lecture: 3 minutes

Une campagne pour continuer de livrer des repas chauds

Une campagne pour continuer de livrer des repas chauds
Photo: GracieusetéGarde-manger pour tous continue de préparer et livrer 3000 repas chauds par jour dans 30 écoles.

Alors que la pandémie affecte des milliers de familles partout au Québec, Garde-manger pour tous lance une campagne afin de poursuivre ses activités, de lutter contre l’insécurité alimentaire et d’offrir des repas chauds aux élèves chaque jour. L’objectif est d’amasser 350 000$.

«Pour boucler le budget et pour arriver à faire ce qu’on fait si bien, ça nous prend cet argent-là. Il nous faut survivre et passer au travers des défis actuels», indique la directrice générale, Ghislaine Théoret.

«Ce qu’on constate sur le terrain, c’est que les enfants ont besoin de nous.» – Ghislaine Théoret

Dans le but de promouvoir sa campagne pour continuer la livraison de repas, qui prend forme sur le site de CanaDon, un organisme qui se consacre à l’augmentation des dons de bienfaisances, le Garde-manger pour tous de la Petite-Bourgogne, dans le Sud-Ouest, a également dévoilé sa nouvelle porte-parole. Il s’agit de la comédienne Cynthia Wu-Maheux, connue entre autres pour son rôle de Da-Xia Bernard dans District 31.

L’organisme souligne par ailleurs l’importance de l’arrivée d’une nouvelle porte-parole dans son équipe. «Ça crée chez nous une dynamique. Ça nous redonne de l’énergie pour que l’on continue», explique-t-elle.

Cynthia Wu-Maheux, qui a grandi dans un restaurant familial à Trois-Rivières, connait bien les défis que rencontrent les travailleurs dans le domaine. De passage dans les locaux de Garde-manger pour tous, elle dit avoir eu un coup de cœur pour les installations.

«J’ai compris très tôt à quel point le travail en cuisine peut être exigeant», affirme l’artiste.

Elle reconnait qu’il faut se mettre en marche afin d’éviter une sous-alimentation des élèves à un moment important de leur vie.

«Une saine alimentation peut aider les enfants à avoir de meilleures capacités pour apprendre et avoir une réussite scolaire. Ça donne une égalité pour tous les enfants», souligne Mme Wu-Maheux.

S’adapter

L’école sur deux, les classes confinées, les va-et-vient des élèves entre les établissements d’enseignement et la maison: ce sont quelques situations avec lesquelles doit jongler l’organisme.

«On travaille avec les conseils scolaires pour trouver une manière, comme préparer des plats congelés que les parents pourraient ramener à la maison», affirme Mme Théoret.

La COVID-19 entraine également des changements logistiques dans les locaux de Garde-manger pour tous afin d’assurer la sécurité des employés et des élèves qui recevront leurs plats.

«Avec les contraintes et les normes de la Santé publique, il y a plus de travail. Il a fallu réinstaller la cuisine et faire en sorte que les cuisinières puissent travailler [de manière sécuritaire]», admet la directrice générale de l’organisme.

Garde-manger pour tous prépare et livre 3000 repas chauds quotidiennement dans 30 écoles. Environ 75% des établissements scolaires visés par l’organisme sont situés dans des milieux défavorisés.

Articles similaires