Sud-Ouest

L’aventure de Canal Bleu prend fin après 13 ans à nettoyer le Sud-Ouest

L’organisme Canal Bleu nettoyait les berges du canal de Lachine depuis une dizaine d’années. Photo: Gracieuseté

Après 13 ans à nettoyer les berges du canal de Lachine, les différents parcs et ruelles du Sud-Ouest, Canal Bleu cesse ses activités. Le collectif local en a fait l’annonce sur sa page Facebook le 8 juillet.

«Nous croyons que le temps est venu de tirer notre révérence et [de] clore l’aventure Canal Bleu avec le sentiment du devoir accompli», peut-on lire dans une publication sur le réseau social.

Dans la dernière année, le collectif a essayé de trouver de nouveaux bénévoles pour prolonger l’aventure, et ainsi, continuer à faire «évoluer» le concept.

«Bien que notre groupe comptait 90 personnes et que plusieurs m’écrivaient pour apporter leur soutien, il était devenu de plus en plus difficile de mobiliser des gens pour nos activités», précise Serge Turgeon, cofondateur du Canal Bleu.

Les groupes communautaires prenant des actions pour l’environnement ont monté en popularité. Dans le Sud-Ouest, mais aussi ailleurs dans la métropole, ils sont nombreux à organiser des corvées de nettoyage dans leurs quartiers.

Populariser les corvées

Créé en 2008 à la suite d’une rencontre dans le cadre d’une activité communautaire, le Canal Bleu est un regroupement de citoyens dont l’objectif est de rendre le canal de Lachine propre pour permettre aux résidents près du secteur de profiter d’une faune et d’une flore en santé.

«Pendant ces 13 années [Canal Bleu] a œuvré pour rendre l’espace public du Sud-Ouest plus propre, vert et vivant.»

Serge Turgeon

À l’époque, Serge Turgeon s’était mis à nettoyer les berges du canal de façon hebdomadaire avec une autre résidente, particulièrement dans la zone de Baie-des-tortues, un secteur en «très mauvais état» à ce moment, dit-il.

Quelques corvées de propretés plus tard, des gens ont commencé à démontrer de l’intérêt et à se mobiliser. Tous vivaient les mêmes frustrations en observant les objets qui jonchaient à proximité du canal de Lachine.

«Nous avons contribué à faire connaître et populariser les corvées citoyennes dans le quartier, tant auprès des résidents, des élus, que des grands propriétaires terriens comme Parcs Canada qui étaient très méfiants envers ce genre d’action», mentionne le coordonnateur du collectif.

Avec le temps, près d’une centaine de bénévoles ont prêté main-forte au regroupement de citoyens. Chacune des corvées a mobilisé une moyenne de quinze personnes, certaines atteignant parfois la cinquantaine de participants.

Verdir le Sud-Ouest

En 13 ans, le Canal Bleu et ses bénévoles auront participé à 70 corvées de propreté, que ce soit sur les berges du canal de Lachine ou dans les espaces publics du Sud-Ouest.

L’organisme aura aussi pris part à cinq plantations d’arbres et de vignes, ainsi qu’à certains projets de ruelles vertes.

«Voir un parc, un terrain vacant ou une ruelle jonchée de déchets est un irritant majeur pour nous, surtout qu’on en connaît une solution concrète pour y remédier», soulève M. Turgeon.

En 2015, Canal Bleu a contribué à la mise sur pied du festival de cinéma policier Film Noir au Canal. L’objectif était d’animer le quartier avec six projections en plein air au cours de l’été.

Il s’agit d’un évènement communautaire qui aura attiré pas moins de 500 personnes en moyenne à chacune de ses éditions. En raison de la pandémie, le festival prend une pause et devrait revenir l’an prochain.

En juin, Canal B­leu, l’écoquartier et des citoyens du Sud-Ouest avaient participé à une plantation de vignes sur quatre édifices de Griffintown. L’objectif de cette initiative est de lutter contre les îlots de chaleur en milieu urbain.

Articles récents du même sujet